in

Grenoble : 58 platanes malades vont être abattus cours de la Libération

Crédits : Elido

Triste nouvelle pour les habitants du cours de la Libération à Grenoble, cinquante-huit platanes vont être abattus du 49 au 90 des deux côtés du cours. La cause ? Le chancre coloré, un champignon pernicieux qui s’attaque aux platanes.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle action est lancée. En effet, 19 platanes avaient déjà été abattus l’an dernier au même endroit et pour les mêmes raisons. Suite à un arrêté de la DRAAF (Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt Auvergne-Rhône-Alpes), le chantier a commencé dès le lundi 12 novembre. C’est l’entreprise Pothier élagage qui est chargée de la mission dont la durée est estimée à 5 jours.

Qu’est-ce que la maladie du chancre coloré ?

Le chancre coloré est une maladie incurable. Il a été détecté sur cinq platanes de la ville. Cette maladie est causée par le champignon Ceratocystis platani qui est classée “danger sanitaire de première catégorie”. Cette maladie grave cause la mort chaque année de nombreux platanes. Le champignon étant classé parasite de lutte obligatoire, il n’y a pas d’autre solution que de l’exterminer à la source. La lutte est donc obligatoire en tout temps et en tout lieu. Mais rassurez-vous, il n’y a aucun danger pour l’homme.

Cette maladie qui ne touche que les platanes décime les arbres en bonne santé dans un intervalle de temps entre 3 et 7 ans. La contamination se fait par l’intermédiaire d’une plaie sur le système aérien, mais également à travers les soudures qui s’opèrent entre les racines des arbres voisins (anastomose racinaire). Il peut également y avoir des facteurs climatiques comme le vent ou la pluie. La présence d’eau peut également aggraver la contamination ainsi que le transport de bois contaminé qui peut répandre le champignon durant son voyage.

Concrètement, le champignon s’installe dans les vaisseaux du bois où il se nourrit de la sève et obstrue ainsi ses canaux. Ainsi, l’arbre ne peut plus s’alimenter, il finit par s’assécher et par mourir.

Que vont devenir ces arbres ?

Les platanes vont être coupés, les souches déracinées et le tout broyer. Selon le Dauphiné, les copeaux de bois vont ensuite contribuer à chauffer la ville à partir de réseau de la chaufferie de la Poterne.

platane grenoble
Crédits : jackmac34 / Pixabay

Ces arbres vont-ils être remplacés ?

Aucun traitement n’est efficace contre le chancre coloré. Ainsi, tout platane se situant dans un périmètre de 35 mètres autour d’un arbre contaminé doit obligatoirement faire l’objet d’une coupe préventive, conformément aux réglementations en vigueur. La Métropole réfléchit d’ores et déjà à des solutions de replantation avec de nouvelles essences d’arbres. Affaire à suivre…

Sources : LedauphineLametro

Articles liés : 

Aloe vera : comment l’entretenir et récolter son gel ?

Bananier : comment le protéger du froid ?

Cannibalisme chez les champignons : de quoi s’agit-il ?

Grenoble : 58 platanes malades vont être abattus cours de la Libération
noté 4.3 - 4 votes