in

Hoya : comment cultiver la fleur de porcelaine

Crédits : Chris DoAl / iStock

L’hoya est une plante à la floraison atypique et spectaculaire. Ses fleurs se présentent en effet sous la forme de petits bouquets floraux d’une couleur éclatante rappelant la porcelaine. En France, elle se cultive à l’intérieur en pot. L’hoya dégage d’ailleurs un délicieux parfum floral qui embaumera votre intérieur. La floraison a lieu à la fin du printemps et s’étend jusqu’à l’automne. Si vous avez la chance d’arriver au moment de la floraison, sachez que le processus est spectaculaire ! Voici tout ce qu’il y a à savoir sur l’hoya, la plante de porcelaine.

Où, quand et comment cultiver l’hoya ?

Généralement, l’hoya s’achète en pot, car il est difficile de la cultiver en pleine terre sous nos latitudes. Si vous voulez la remporter, procédez toujours au printemps.

L’hoya doit être placé dans un lieu ensoleillé, mais sans être directement exposé aux rayons du soleil. La plante n’aime pas être déplacée en particulier lorsque les boutons de fleurs prennent du volume. En effet, si vous changez l’orientation pendant que les boutons de fleurs grossissent, ils tomberont et vous n’aurez plus de floraison pendant 2 à 3 ans. La raison est que les fleurs se forment toujours sur les mêmes tiges qui s’amplifient au fil des années.

Bien qu’elle se plaise en intérieur, il faut respecter sa période de dormance durant l’hiver. Il faut placer l’hoya dans une pièce à 12-15°C. Un jardin d’hiver ou une véranda serait l’idéal.

hoya
Crédits : Armastas / iStock

L’entretien

En hiver, stoppez complètement l’arrosage. Le reste de l’année, la terre doit être maintenue légèrement humide en permanence, mais attention aux excès en eau ! À l’aide d’un flacon vaporisateur, vaporisez le feuillage de temps en temps, surtout quand l’air est sec.

Vous pouvez apporter de l’engrais pour plantes fleuries au printemps et à l’été, une fois tous les 15 jours.

Le rempotage a lieu au printemps, surtout si les racines commencent à manquer de place. Utilisez un mélange de terreau et de sable pour alléger le tout. Vous pouvez par la même occasion tailler les rameaux pour compacter la plante.

L’hoya résiste plutôt bien à la sécheresse, il est donc préférable de laisser le terreau sécher entre deux arrosages. Par contre, elle est sensible aux attaques de cochenilles. Pensez donc à contrôler régulièrement le feuillage.