in

Jardin japonais : 3 conseils pour réaliser son petit coin zen

Crédits : SharonCobo / iStock

Les jardins japonais connaissent un réel succès auprès des amateurs de jardinage. Créer son petit coin de paradis est un vrai jeu d’enfant en suivant ces quelques conseils. Pas besoin d’un espace immense, un petit coin du jardin suffit ! Cet espace sera empli de sérénité, de quiétude et de spiritualité, le tout dans un tableau verdoyant en parfaite phase avec la nature. Le jardin japonais, c’est toute une harmonie avec la nature, une asymétrie naturelle sans artifices. Verdure, point d’eau, mousse et cailloux seront au cœur du jardin. Voici 3 conseils pour réaliser soi-même un jardin japonais.

1) Le Feng-shui et l’organisation de l’espace

Au Japon, les règles de l’art du Feng-shui règnent sur l’organisation des espaces, que cela soit en intérieur ou à l’extérieur. Le Feng-shui a pour but de faire correctement circuler l’énergie vitale pour une prospérité et un bien-être du corps et de la nature. Dans les tracés des cheminements du jardin, il vaut mieux privilégier les courbes plutôt que les angles. Pour “effacer” les coins ou arêtes de la maison, il faut végétaliser ces parties afin d’éloigner les mauvais esprits. En effet, ceux-ci sont censés se déplacer en lignes droites uniquement, il faut donc briser les allées, les ponts et toute autre perspective rectiligne. En résumé, préférez des constructions courbées, des chemins en serpentins et des végétations sauvages pour un tableau arabesque.

2) Bien choisir les éléments du décor

Un des éléments qui définissent le jardin japonais est la plage de gravillons et de rochers. Les rochers sont censés représenter des îles perdues au milieu de l’océan. Pour cela, choisissez des gravillons de couleur claire et travaillez avec un râteau pour simuler les ondulations des vagues. Parmi ces vagues, déposez les rochers (de préférence foncés) au milieu de cet océan. Plantez-les dans le sol pour qu’ils ne puissent plus bouger. Les rochers doivent absolument être présents en nombre pair. N’hésitez pas à retravailler les ondulations au râteau si les vagues s’affaissent, le relief est important. Cet espace est le coin idéal pour la méditation.

 

La rivière sèche est aussi un indispensable du jardin japonais. Composée de galets simulant les courants d’une rivière, celle-ci est souvent traversée d’un pont rouge bien arrondi. Les pas japonais sont des chemins propices aux observations. Ils mènent généralement tout droit dans la végétation.

Le point d’eau est inévitable dans un jardin japonais. Et particulièrement la fontaine bruyante appelée Shishi-odoshi. Construite en bambou, elle apporte une ambiance particulièrement reposante. Autrefois pour éloigner les animaux sauvages, elle fait désormais partie de l’ambiance spirituelle. Pour contraster avec cette cascade bruyante, il vous faudra installer un point d’eau calme sous forme de vasque. Utilisée pour les ablutions, la vasque doit être taillée dans un matériel naturel comme la pierre. Celle-ci se place à l’entrée du jardin, car elle permet de se purifier le corps avant de pénétrer dans cet espace pur.

Enfin, pour clôturer cet espace, utilisez des clôtures en bambou. À l’aide de ficelle, faites tenir les bambous à la verticale pour contraster avec le jardin et retrouver le côté typique du pays du soleil levant.

3) Quelles plantes pour le jardin japonais ?

Tout d’abord, sachez que le jardin japonais doit se trouver à mi-ombre. Dans les coins ombragés, installez des feuillages graphiques ou des fougères (Hakonechloa vert ou doré, luzule blanche, etc.) Au niveau du sol, on retrouve généralement de la mousse, cependant il est très difficile de l’obtenir. Utilisez plutôt des plantes couvre-sol (helxine, camomille ‘Treneague’ ou sagine au soleil). Et enfin il y a bien sûr le bambou, mais restez tout de même vigilant aux formes trop rectilignes. 

Source

Articles liés : 

Jardins suspendus : 15 idées pour les intégrer chez soi

Jardinières : 15 idées pour sublimer vos plantes !

Art topiaire : les 20 plus beaux jardins sculptés

Jardin japonais : 3 conseils pour réaliser son petit coin zen
noté 5 - 1 vote