in , ,

Kumquat : comment planter, cultiver et récolter cet arbuste

Crédits : nicolagiordano / Pixabay

Le kumquat est un délicieux petit agrume qui peut se cultiver en pot. Contrairement aux oranges, le fruit se consomme avec la peau. Cet oranger miniature ornera magnifiquement une jardinière en terrasse, au balcon ou au jardin. Bien sûr, il est également possible de le cultiver en intérieur. Sa croissance est lente et son rendement plutôt faible, mais c’est un arbuste dont vous profiterez longtemps. Son magnifique feuillage vert foncé, brillant et particulièrement résistant embellira n’importe quel espace ! Sa culture demande un peu de patience, mais reste très simple à réaliser. Suivez ce guide pas à pas pour apprendre à planter, cultiver et récolter vos kumquats !

1) Quand et où planter l’arbre à kumquats ?

Le kumquat se plante au printemps. Quant à ses fruits, ils se récoltent en hiver. Dans la plupart des régions en France, il se plante en pot. Seuls les secteurs dits “de l’oranger” sont capables d’accueillir le kumquat en pleine terre. Cela inclut donc principalement les régions méditerranéennes. D’ailleurs, le kumquat adore le soleil, car il a besoin de beaucoup de lumière pour s’épanouir. Le substrat doit être composé d’un mélange de terreau, de terre du jardin et de sable. En pot, la terre doit toujours bien être drainée. En pleine terre, il faudra un sol léger et frais.

2) Comment planter le kumquat ?

Plantation en pot :

  • Choisir un grand pot en terre cuite percé dans le fond pour éviter aux racines de baigner dans l’eau.
  • Placer des billes d’argile ou du gravier dans le fond sur 4 cm.
  • Ajouter un mélange de terreau (+ terre du jardin et sable, mais facultatif) et du fertilisant.
  • Placer votre arbuste au milieu et combler de terre.
  • Tasser avec les doigts tout autour de la plante.
  • Arroser.

Plantation en pleine terre (valable que pour la région méditerranéenne) :

Le sol de votre jardin doit être léger et bien drainé. Apportez un peu de terreau de plantation. L’arbuste devra être protégé du vent, idéalement derrière un mur. Cependant, il devra être en plein soleil pour pouvoir se développer. Attention, il ne résiste pas aux températures en dessous de -8°C.

3) L’entretien du kumquat

Pendant la période de croissance, l’arrosage doit être régulier, mais sans excès pour ne pas noyer les racines. Vous pourrez également apporter de l’engrais pour fruitier toutes les deux semaines. Arrosez lorsque la surface est légèrement sèche. En hiver, l’arrosage doit être réduit et devenir très faible. Arrosez seulement lorsque la terre est devenue sèche en profondeur. Il est possible de faire un apport de cendres de bois à son pied en hiver, cela favorisera une meilleure fructification. Il est possible de sortir le kumquat à partir du mois de mai lorsque le temps se sera réchauffé. Le kumquat se rempote tous les 2 à 3 ans durant le printemps dans un pot au diamètre légèrement plus grand. La taille n’est pas une nécessité, mais vous pouvez rééquilibrer la plante en taillant au printemps après la récolte ou le rempotage.

4) Récolter le kumquat

Vous reconnaîtrez un kumquat mûr à son aspect bien coloré. Cependant, il est conseillé de le laisser encore quelques mois sur la branche, car plus il y reste, plus le goût est doux. Il faudra donc les cueillir au fur et à mesure de leur maturité, les jeunes fruits étant beaucoup trop amers pour être mangés ainsi. La cueillette s’étale de novembre à mai. C’est pour cela qu’il faut bien protéger la plante pour profiter des fruits. En effet, l’arbuste les perd lorsqu’il fait trop froid.

kumquat
Crédits : dimitrisvetsikas1969 / Pixabay

Source

Articles liés : 

Fraisier : comment le planter, le cultiver et récolter

Agrumes : semer des pépins d’orange, de citron et autres fruits acidulés

Citronnier : comment planter ce fruitier acidulé ?

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de