in ,

La cloque du pêcher : comment faire face à cette maladie dévastatrice ?

Crédits : Tsaag Valren / Wikipédia

Les feuilles de votre pêcher de vigne ou encore d’amandier ont un aspect boursouflé ? Cela peut être un signe de l’apparition de la cloque du pêcher ! Cette maladie cryptogamique fait des ravages dans les vergers. La source de cette maladie est un champignon : le Taphrina deformans. Comme l’indique son nom latin, ce dernier déforme les feuilles et cause de nombreux dégâts lors de récolte. Découvrez les remèdes préventifs contre la cloque du pêcher.

Quels sont les symptômes de la cloque du pêcher ?

Plus répandue que l’on ne le pense, la cloque du pêcher (ou de l’amandier) est malheureusement très connue des jardiniers. Elle s’attaque principalement aux jeunes pousses, aux feuilles des arbres et même parfois aux fruits. Généralement, les feuilles de l’arbre atteintes passent d’un vert éclatant au vert pâle ou au rouge foncé. Elles prennent également une forme très particulière, une sorte d’enroulement sur elles-mêmes. Et lorsque le champignon les a infectées, les feuilles deviennent toutes boursouflées et s’épaississent.

L’évolution de l’infection va faire rougir la feuille de plus en plus jusqu’à atteindre un brun assez foncé et finir par tomber. Les arbres les plus touchés ne développent plus de fruits, car les rameaux terminaux sont de plus en plus affaiblis. Et malheureusement, l’arbre en lui-même finira par mourir quelques années après.

Le champignon peut survivre sur les feuilles malades toute une saison sous les écailles des bourgeons et s’infiltrer à l’intérieur de ce dernier lorsqu’ils sortent de leur dormance.

cloque du pêcher Taphrina deformans
Crédits : Eiku / Wikipédia

Quelle prévention contre la cloque du pêcher ?

Certains moyens peuvent être mis en place afin de prévenir de cette infection comme choisir une variété de pêchers plus résistants tels que le pêcher Bénédict. Autre prévention, le jardiner peut aussi couvrir l’arbre lors des pluies durant l’hiver jusqu’au mois de mai. Par ailleurs, il est possible de suspendre des coquilles d’oeufs dans les branches des arbres.

Il existe également des traitements pour prévenir l’apparition de cette maladie. Les traitements doivent être réalisés uniquement à la fin de l’automne quand toutes les feuilles sont tombées. On peut aussi le faire à la fin de l’hiver, mais au moins 1 mois avant l’ouverture des premiers bourgeons pour un premier traitement. Il en faudra un second 3 semaines plus tard.

Quels remèdes contre la cloque du pêcher ?

Il est possible de traiter l’arbre malade à la bouillie nantaise ou au cuivre grâce à une pulvérisation soigneuse de bouillie bordelaise. Cependant, le cuivre est loin d’être inoffensif pour la nature, alors limitez son utilisation.

Il existe des techniques moins nocives telles qu’une pulvérisation de décoction d’ail pur. La décoction est une méthode d’extraction des éléments du végétal grâce à une dissolution dans l’eau bouillante. Le traitement à l’ail doit être réalisé en début de végétation et répété tous les trois jours pendant neuf jours. Semer des capucines au pied de l’arbre éloignerait aussi la maladie ! Vous n’avez rien à perdre à essayer, ne serait-ce que de rendre votre arbre plus joli !

Les traitements faits après l’éclosion des bourgeons ou durant l’été sont inefficaces. Aussi, faites attention, car une pluie après la pulvérisation du traitement peut limiter l’efficacité de ce dernier voire le rendre totalement inefficace si plusieurs jours de pluie se suivent.

Source

Articles liés :

Cochenille : remèdes naturels pour les éloigner du jardin

Araignées rouges : la recette naturelle pour les éliminer du jardin

Pucerons : 10 astuces naturelles pour en venir à bout

La cloque du pêcher : comment faire face à cette maladie dévastatrice ?
noté 5 - 2 votes