in

La jardinothérapie contre le burn-out : jardiner pour son bien-être

Crédits : Free-Photos / Pixabay

Environ 36% des personnes salariées déclarent avoir déjà fait un burn-out au cours de leur carrière. Des professionnels de la santé se penchent de plus en plus sur cette pathologie, malheureusement de plus en plus courante. Plusieurs méthodes peuvent être mises en place pour réduire le stress chronique. Or, il a été découvert que le jardinage peut avoir certaines vertus thérapeutiques que peu de personnes connaissent. Bien sûr, on sait déjà que le jardinage est une activité reposante mentalement, mais elle saurait également traiter le stress. Découvrez avec nous la jardinothérapie.

La jardinothérapie

Aux premiers abords, cela peut paraître un peu fou de se soigner juste en faisant du jardinage. Mais quand on y réfléchit un peu, cela peut s’expliquer. Tout d’abord, le jardinage est une activité extérieure, les sens du corps sont alors stimulés. Aussi, le fait de s’occuper de plantes augmente l’estime de soi, car cela crée un sentiment de réussite. Cela peut donc rassurer la personne qui a du mal à atteindre les objectifs qui lui sont donnés. La personne proche d’un burn-out reprend donc petit à petit confiance en elle. Cette activité est encore plus bénéfique lorsqu’elle est pratiquée en groupe. En effet, cela renforce aussi les contacts sociaux.

Où se pratique la jardinothérapie ?

Il a de plus en plus d’espace jardinage dans les entreprises, que ce soit des toits-terrasses ou des lieux aménagés en jardin potager. Les dirigeants le savent bien : un salarié moins stressé sera plus heureux de venir travailler et donc plus productif.

Les personnes travaillant dans le milieu de la santé ont parfois recours à la  jardinothérapie. Leurs métiers difficiles peuvent leur procurer une sensation de non-réussite, de ne pas remplir leur mission. Désormais, certains établissements de santé proposent donc des jardins aménagés pour contrer l’épuisement émotionnel, réduire l’impression du travail déshumanisé et redonner une certaine sensibilité au personnel. Les résultats ne se sont pas fait attendre ! En effet, des études ont montré que le personnel de santé se sent ressourcé, optimiste et sont moins négatif.

jardin jardinier astuce jardinage
Crédits : robbrownaustralia / Pixabay

La pratique du jardinage permet de mettre de côté les différences socio-économiques au profit de l’échange autour d’une activité qui devient une vraie passion. Elle permet de relâcher la pression et de diminuer la charge émotionnelle qui peut se refléter sur la vie familiale.

Grâce aux résultats des nombreuses études réalisées, les jardins thérapeutiques se répandent de plus en plus en ville. D’ailleurs, un secteur commence à voir le jour sur la prévention de l’épuisement par la méditation végétale et par l’accompagnement à la création de son propre jardin thérapeutique. Tous au jardinage !

Source

Articles liés : 

Insomnie : 6 plantes pour s’endormir naturellement et facilement

Remèdes naturels à base de plantes pour être bien armé cet hiver

Insomnie : 6 plantes pour s’endormir naturellement et facilement

3 Comments

Leave a Reply
  1. Bonjour et merci pour cet article. Dans les établissements de soins on parle plutôt d’hortithérapie, de jardin thérapeutiques ou jardin de soins. Le principe étant bien de remettre l’humain au contact du vivant et d’utiliser le végétal comme tiers soignant. Pour ce qui est des bienfaits sur le personnel soignant, c’est l’étude menée par l’une des élève de Roger Ulrich qui a demontré notament les aspects positifs de pauses sur l’extérieur pour ces derniers, améliorant certes le bien être des soignants mais aussi leur performances au travail. Pour celles et ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur la thématique des jardins de soins, je vous invite à vous rendre sur Plus de vert less béton. 😉 Vous y retrouverez pas mal d’infos et des articles documentés. A bientôt, et encore merci.

  2. Le fait de mettre ses mains dans la terre, dans quelque chose de palpable (Yin), afin de s’échapper de pensées obsessionnelles ou d’un travail intellectuel (Yang) qui n’arrive plus à se faire correctement, dû au Burn-out.

    • “Dans le sol, un type de bactérie, appelée Mycobacterium vaccae, va se frayer un chemin jusqu’à votre système digestif et contribuer à la diversité de son microbiote (l’ensemble de la vie bactérienne). Il se trouve que cette bactérie favorise la sécrétion de sérotonine, un neurotransmetteur fabriqué à 90 % dans l’intestin. Or, vous avez besoin de celle-ci pour vous sentir heureux.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *