in ,

Le lombricompostage : le compost d’intérieur qui ne sent pas mauvais !

Crédits : SuSanA Secretariat / Wikipédia

Le lombricompostage est issu des déchets organiques rejetés par les lombrics après la digestion d’éléments naturels tels que les déchets de cuisine. Après le travail des lombrics, ainsi que d’autres micro-organismes, la transformation des déchets que l’on récupère est utile pour nourrir les plantes et c’est un gage de qualité puisqu’il est plus riche que le compost lui-même. Quelques-uns sont encore réticents au lombricompostage, notamment par peur de son odeur. Eh bien! sachez que le lombricompost est sans odeur. Seule cette délicieuse senteur d’humus que l’on sent lors de promenades dans les sous-bois peut en sortir. Découvrez le lombricompostage !

Le lombricompostage, qu’est-ce que c’est ?

Le lombricompostage est une méthode de compostage réalisable en intérieur. Il permet de recycler les déchets naturels comme les épluchures ou même le papier. Comme son nom l’indique, il est à base de lombrics (vers de terre). Une fois que les lombrics ont fait leur travail de transformation des déchets, le produit devient alors de couleur noire et d’aspect grumeleux. C’est avec ça que l’on peut alors nourrir les plantes du jardin ou d’intérieur.

En pratique, ça donne quoi ?

Le lombricompostage peut être fait en intérieur ou en “extérieur” dans un cabanon de jardin. Pour le réaliser, il suffit de se munir de boîtes ou de conteneurs. Peu importe le matériau : bois, plastique ou même frigolite. En général, les boîtes sont empilées les unes au-dessus des autres avec un couvercle troué entre chaque.

Les vers de terre que l’on introduit dans les boîtes sont les vers du fumier ou les vers de Californie. Le premier est rouge avec des lignes jaunes, le second est très rouge et préfère les matières fraîches. Il n’est pas nécessaire d’en introduire beaucoup, car ces vers ont beaucoup de prédateurs dans la nature. Du coup, ils se reproduiront très vite dans le lombricomposteur.

Le lombricompostage nécessite peu d’attention. Il faut simplement s’assurer que l’humidité soit correcte et équilibrer le rapport charbon/azote en intégrant un peu de carton avec les aliments. Les vers aiment beaucoup les cartons de boîtes d’œufs, car ils s’y reproduisent à l’intérieur et en raffolent en tant que nourriture.

Au début, placez des journaux découpés dans le fond avec un peu de carton. Ajoutez de l’eau et laissez le carton s’imbiber puis placez les vers dessus. Attention, pour commencer, il faut un poids de vers doublement supérieur à la quantité de déchets que vous apporterez par jour. Par exemple, 500 g de vers pour 250 g de déchets seraient un bon début. Pour récupérer le compost, faites migrer les vers en changeant le lieu d’alimentation (n’alimentez que le bac le plus bas). Ensuite, faites sécher le compost récupéré. Vous pouvez l’utiliser directement dans les six mois.

En principe, le lombricomposteur n’attire pas les moucherons, mais si c’est le cas il existe des méthodes très simples pour les faire fuir.

épluchures
Crédits : fotoblend / PIxabay

Les avantages du lombricompostage

Le lombricompostage fonctionne toute l’année, car il est en intérieur. De plus, il est sans odeur. En effet, grâce à leur digestion, les vers suppriment l’odeur de décomposition des déchets organiques. Leurs déplacements quotidiens permettent une bonne aération de la terre. Ce procédé produit un engrais liquide de bonne qualité et environ 10L par an et par personne, soit 40L pour une famille. Il permet aussi de réduire les poubelles d’environ 50%, car vous alimenterez le lombricompost au lieu de votre poubelle. Le lombricompostage nécessite très peu de maintenance, car les vers s’occupent de tout. Ouvrir le couvercle et les nourrir sont les seules actions que vous aurez à mener !

Sources : Compostage, Verslaterre

Articles liés : 

Purin de pissenlit : apprendre à le réaliser en quelques étapes !

Jardinier débutant : 10 erreurs du débutant au potager et verger

Marc de café : 5 façons de le réutiliser au jardin et à la maison