in ,

Les 5 insectes auxiliaires préférés des jardiniers

Crédits : BigDuckSix / iStock

Les insectes et le potager, c’est une histoire compliquée ! Il y a les ravageurs de cultures comme le puceron ou le carpocapse, et il y a les insectes auxiliaires qui aident les jardiniers en régulant les indésirables. Pour attirer les auxiliaires, prévoyez des plantes fleuries ou des hôtels à insectes. Voici 5 auxiliaires bien utiles au jardin.

Mi-mouche, mi-guêpe le syrphe ne pique pas. Il est plutôt nocturne et il est probable de le croiser près des plantes ombellifères (dont les fleurs sont groupées en ombelles). Au stade larvaire, le syrphe décime les colonies de pucerons.

syrphe insecte auxiliaire
Crédits : Graham Martin/iStock
  • La chrysope aux yeux d’or

La chrysope s’active la nuit. Elle est facilement identifiable avec son abdomen vert long et fin, et ses yeux jaunes couleur d’or. La chrysope pond ses œufs près des colonies de pucerons, dont les larves se nourrissent à l’éclosion. Sa ponte est particulière : les œufs sont accrochés au bout d’un long fil. Une fois adulte, elle se nourrit de psylles et de cochenilles comme l’indique l’INRAE.

chrysope aux yeux d'or insecte auxiliaire
Crédits : abramovtv/iStock
  • Le carabe doré ou “jardinière”

Avec sa carapace, qui est en réalité composée d’élytres (ailes supérieures), ce coléoptère vit environ 3 ans. Actif pendant le jour, il se nourrit de pucerons, d’escargots, de vers et de doryphores. L’hiver, ses larves se réfugient dans le compost.

carabe doré insecte auxiliaire
Crédits : ezp / iStock
  • La Coccinelle

Familièrement nommée la “bête du bon Dieu”, la coccinelle est l’auxiliaire le plus connu. Cette dévoreuse de pucerons aux stades larvaire et adulte établit ses quartiers dans les prairies sèches aux herbes hautes. Laissez un coin de jardin non tondu si vous voulez l’attirer.

coccinelle insecte auxiliaire
Crédits : AndreiAzanfirei/iStock
  • Le Perce-Oreille (Pince-Oreille ou Forficule)

Encore un auxiliaire dévoreur de pucerons très utile aux jardiniers ! Un pot en terre cuite ou des branchages peuvent constituer son habitat. Attention toutefois, les forficules peuvent parfois s’attaquer aux massifs de fleurs des dahlias, clématites ou des glaïeuls.

perce-oreille insecte auxiliaire
Crédits : GaborBalla/iStock