in

Les records du monde végétal

Crédits : dennisvdw / iStock

Les végétaux sont très nombreux sur Terre et on ne les a pas encore tous découverts ! Parmi ce vaste monde, certaines espèces détiennent des records impressionnants. Voici quelques records du monde végétal !

Les arbres les plus vieux

Connaître l’âge exact d’un arbre est assez compliqué à calculer. Toutefois, nous savons que certaines espèces établissent des records de longévité. C’est le cas des baobabs, des cèdres du Japon et des pins de Bristlecone qui peuvent vivre jusqu’à 5000 ans. Il est important de noter que les arbres les plus grands ne sont pas forcément les plus vieux.

La fleur la plus grande

L’Arum Titan possède la fleur la plus grande du monde avec ses 3 mètres de haut et ses 70 kg ! Cette fleur, que la plante peut mettre 10 ans à produire, ne vit que 72h. La plante possède aussi le record de la fleur la plus odorante avec son “parfum de viande pourrie”. Cette odeur attire les insectes et permet de nourrir la plante.

Arum Titan
Crédits : passion4nature / iStock

Le plus impressionnant

Le séquoia mesure jusqu’à 112 mètres de haut, soit la hauteur moyenne d’un gratte-ciel. Une autre espèce de séquoia possède le record du tronc le plus volumineux avec 31 mètres de circonférence et 83 mètres de haut. Ce dernier se trouve en Californie.

Le plus petit est le saule arctique avec ses 10 cm de haut.

La plante la plus rapide

La plante qui pousse le plus rapidement est une plante d’eau douce. Il s’agit de la Victoria Amazonica dont les petits bourgeons vont donner des feuilles de 90 cm de large en l’espace de seulement 6 jours. En forme de plat à tarte, elles peuvent mesurer 3 mètres de diamètre lorsqu’elles atteignent l’âge adulte.

Le végétal le plus coriace

Enfin, la plante la plus résistante est sans aucun doute le lichen. Il est en effet capable de supporter des températures allant de -70°C à +70°C, du gel à la sécheresse extrême. Certains lichens ont même survécu à Hiroshima, ce qui a permis à l’arbre de repartir. On peut aussi citer le Silena Stenophylla dont les graines ont été retrouvées dans le permafrost (sol gelé à l’année) en Sibérie. Elles ont ainsi germé après 31 millénaires de dormance.