in ,

Linaigrette : comment cultiver le jonc à coton ?

Crédits : Leonid Ikan / iStock

La linaigrette (Eriophorum angustifoliumScirpus angustifolius) est une plante aquatique étonnante. En effet, ses fruits sont garnis de petites touffes argentées ressemblant à de la soie duveteuse. C’est une plante que l’on retrouve au bord des cours d’eau, dans les marais ou encore les tourbières. On l’appelle aussi jonc à coton à cause de ses touffes filantes et légères qui rappellent les fibres de coton. Découvrez tous nos conseils pour cultiver la linaigrette.

1) Où et quand cultiver la linaigrette ?

Cette plante que l’on retrouve près des points d’eau nécessite une terre acide. Le sol n’a par ailleurs pas à être spécialement drainé puisqu’elle a besoin d’une terre qui retient l’eau.

La période idéale pour planter la linaigrette est au printemps (mars-avril). Il est également possible de réaliser la plantation à l’automne entre septembre et novembre, c’est au choix.

Pour assurer une bonne croissance et un bon épanouissement de la plante, choisissez un lieu bien ensoleillé.

linaigrette
Crédits : VSFP / iStock

2) Comment planter la linaigrette ?

La densité de plantation est plutôt faible : environ 5 plants par m² sont amplement suffisants. En effet, comme la plupart des plantes aquatiques, les rhizomes de la linaigrette se propagent très facilement et rapidement. Attention d’ailleurs à ne pas perdre le contrôle ! Une astuce consiste à planter la linaigrette en pot et ensuite de l’enterrer en pleine terre. Ainsi, il n’y a pas de risques de propagation.

3) L’entretien du jonc à coton

L’avantage du jonc de coton est qu’il ne demande aucun entretien. Pour le multiplier, il suffit pratiquer une division. Pour cela, après avoir déterré une partie du pied, il faut couper des rhizomes et repiquer les jeunes plants.

Étant une plante aquatique, il est possible de placer la linaigrette dans un bassin ou un étang tant que l’eau ne dépasse pas les 5 cm, voire 10 cm, mais temporairement.

La linaigrette n’est pas sensible aux maladies du jardin ni aux parasites et aux nuisibles.