in ,

Lombricomposteur : 4 bonnes raisons de se lancer

© iStock

Beaucoup de personnes se rendent dans une pépinière ou une jardinerie pour se fournir en compost. Toutefois, il est issu d’un simple processus de décomposition. Aussi, il peut tout à fait être réalisé par vos propres soins à la maison dans l’optique de revaloriser les déchets organiques de votre maison et de votre jardin. C’est un beau moyen d’alléger vos poubelles, faire des économies et prendre soin de la planète. Parmi les différentes méthodes de compostage, le lombricompostage (le compostage avec des lombrics) est assurément l’une des options les plus méconnues. Elle compte pourtant parmi les plus intéressantes et les plus faciles à adopter même quand on n’y connaît pas grand-chose. Découvrez 4 bonnes raisons d’investir dans un lombricomposteur !

1) Le lombricomposteur pour réduire ses déchets de cuisine

Habituellement, les déchets sont enfouis ou incinérés. En association avec le tri sélectif, adopter le compostage permet globalement d’adopter une gestion plus écoresponsable d’une partie de nos déchets. Au lieu de finir à la poubelle, une grande portion des déchets alimentaires (épluchures de fruits et légumes, coquilles d’œuf, café, thé, etc.) ainsi que le papier, le carton, le sac d’aspirateur, les cheveux ou encore les poils d’animaux peuvent être reconditionnés en engrais vert pour les plantes.

Il est néanmoins à noter que tous les déchets alimentaires ne vont pas au lombricomposteur. Les restes de repas, l’ail, l’oignon, les agrumes, le pain ou encore les déchets d’origine animale sont déconseillés dans le bac.

compost
Crédits : Mukhina1 / iStock

2) Une option idéale pour les petits espaces et le compostage en intérieur

Le lombricompostage est parfait pour les personnes qui sont en appartement. Ce compostage d’intérieur ne nécessite en effet que peu d’espace (un bac compact suffit). De plus, contrairement au compost classique issu du compostage par fermentation, le compostage sera ici assuré par des vers. Les déchets sont au final rapidement consommés et transformés. Cela ne laisse donc pas le temps aux restes alimentaires de pourrir et aux bactéries anaérobies de proliférer, ce qui rend le processus inodore. Vous ressentirez tout au plus une odeur de sous-bois ! Étant sans danger pour la santé, on peut sans risque le laisser dans la cuisine ou la cave ainsi que sur son balcon.

3) Il permet de réaliser un engrais qualitatif rapidement

Le compost classique nécessite entre 12 et 18 mois de patience avant son utilisation. La récolte du lombricompost peut quant à elle se faire après seulement 3 à 6 mois. Et bien que ce soit plus rapide, n’allez pas vous imaginer que la qualité n’est pas au rendez-vous ! En résulte en effet du lombricompost et du lombrithé. Pâteux et plus riche que le compost, le lombricompost est stable et directement assimilable par les plantes du potager, des massifs, des plates-bandes ou des bacs et pots. Quant au thé de compost, c’est un engrais liquide très concentré, et riche en calcium, azote, magnésium, phosphore, potassium et autres nutriments. On peut le diluer dans de l’eau pour l’arrosage des plantes.

vers de terre lombricompost
© iStock

4) Une solution peu contraignante

Bien sûr, vous vous occupez d’êtres vivants. Ce n’est pas rien… Toutefois, l’entretien du bac de lombricompostage n’est pas si contraignant que l’on peut se l’imaginer. Outre le fait de régulièrement couper des biodéchets et du carton en petits morceaux pour en faciliter le brassage par les vers et d’être attentif au démarrage, le plus important sera d’éviter aux lombrics les températures extrêmes (inférieures à 0 °C et supérieures à 35 °C, l’idéal étant de 15 à 25 °C) ainsi que la déshydratation. C’est donc une bonne solution pour les personnes qui n’ont pas d’expérience dans le compostage !