in

L’urine, un engrais naturel ET gratuit : voici comment l’utiliser !

Crédits : amenic181 / iStock

Utilisée comme engrais pendant longtemps, l’urine humaine avait été délaissée au profit des produits chimiques. Mais désormais, un retour au naturel s’impose. Et pour cela, rien de mieux que d’utiliser une matière que l’on produit soi-même. Non seulement cette démarche n’engendre pas de déchet, mais en plus elle est respectueuse de l’environnement !

Bon à savoir : une personne produit 1 à 2 litres d’urine par jour !

L’urine comme engrais, une alternative écologique et économique 

Uriner dans son arrosoir… Cette idée peut sembler quelque peu saugrenue, mais elle est pourtant prônée par les professionnels et les amateurs de jardinage écolo. La raison ? L’urée est composée d’azote. Or, l’azote est un nutriment essentiel pour les plantes, car il leur permet de se nourrir et donc de favoriser leur développement.

Ainsi, on estime qu’un litre d’urine humaine contient 6 g d’azote, ce qui correspond à 100 g d’engrais de synthèse. L’urine contient également d’autres minéraux, notamment du potassium et du phosphore, et ces derniers sont également bénéfiques pour les plantes.

En plus d’être nourrissante, l’urine est écologique. En effet, il s’agit d’un déchet qui ne contient pas de produits chimiques et qui peut donc être recyclé directement en étant versé sur les plantes. De plus, son utilisation comme engrais permet de ne pas utiliser de chasse d’eau, réduisant ainsi la consommation d’eau potable.

Sans compter que le fait de ne plus avoir à acheter d’engrais (naturel ou chimique) peut également permettre de réaliser de belles économies !

L’urine est-elle dangereuse pour la santé des plantes ?

Rassurez-vous, l’urine n’est pas toxique pour les plantes, il s’agit d’un produit stérile. À condition bien évidemment qu’elle provienne d’une personne qui ne souffre pas d’une infection urinaire. De la même façon, lorsqu’elle est mélangée à de la matière fécale, elle peut développer des bactéries pathogènes et n’est donc pas utilisable.

arrosage jardin arbres arroser
Crédits : nortonrsx / iStock

Si vous avez le moindre doute sur la “pureté” de votre urine, notamment si vous prenez des médicaments, vous pouvez la conserver quatre semaines (et jusqu’à six mois si vous le souhaitez) dans un contenant fermé. Cela aura pour effet de la stériliser et vous pourrez l’utiliser en toute sécurité sur votre potager. Toutefois, si le sol est de bonne qualité, l’urine ainsi que ce qu’elle contient se dégradera naturellement en 1 mois.

Comment utiliser l’urine comme engrais ? 

Il existe deux façons d’utiliser l’urine : pure ou diluée avec de l’eau. L’urine pure s’utilise avant la plantation des cultures. Elle permet de préparer le sol. Pour ce faire, il suffit de verser 1 à 3 litres d’urine par mètre carré directement sur le sol une dizaine de jours avant la mise en place des cultures.

À noter que, pour utiliser correctement l’urine et en absorber les odeurs, le sol doit lui aussi être nourri. Il est donc indispensable d’apporter du compost ou du fumier en complément. Ainsi, pour 1 litre d’urine, 500 g de compost doivent être ajoutés à la terre dans les 5 premiers centimètres de profondeur.

Une fois les cultures mises en place, diluez 1 litre d’urine dans 10 litres d’eau. Cette étape est très importante afin de ne pas brûler vos plantations ! En effet, tout est une question de dosage… Appliquez ensuite ce mélange toutes les deux semaines au pied des plantes (y compris sur les cultures en pot). Il sera aussi efficace qu’un engrais que vous pourrez trouver dans le commerce. Et sachez que toutes les plantes aiment l’urine, même si certaines y sont plus réceptives que d’autres, comme les betteraves par exemple.

Attention toutefois à bien arrêter d’utiliser l’urine 4 semaines avant la récolte. En effet, cela permettra de garantir son entière dégradation et d’éliminer ainsi d’éventuels résidus. Et surtout, pensez toujours à bien laver vos légumes avant de les consommer !

Articles liés : 

Engrais verts : à quoi ça sert et quelles espèces semer en été ?

Coquilles d’oeufs : 7 utilisations incroyables pour le jardin !

Purin d’orties : recette d’un antiparasites et d’un engrais naturel

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de