in

Maladie du corail : comment traiter cette maladie cryptogamique ?

Crédits : hekakoskinen / iStock

Les maladies cryptogamiques sont nombreuses au jardin et la maladie du corail en est une. Elle apparaît au niveau de l’écorce des arbres et se présente sous forme de petites pustules de couleur corail. La maladie du corail est causée par un champignon nommé Nectria Cinnabarina. Aujourd’hui, nous vous proposons d’apprendre à détecter et à traiter ces champignons.

Les symptômes de la maladie du corail

Cette maladie se repère très bien par la couleur rosée des taches qui apparaissent sur l’écorce des arbres ou arbustes. De petites tailles (pas plus de 1 centimètre), elles se développent rapidement à cause des spores que dégagent les pustules lorsqu’ils sont à maturité. Ces spores s’introduisent alors dans l’arbre via les entailles ou autres coupures au niveau du bois.

Le dessèchement des tiges de l’arbre ou de l’arbuste est un autre facteur repérable de la maladie du corail. Si les rameaux se dessèchent fortement, ils finiront par mourir et le jardinier restera impuissant face à ce désastre.

Les arbres fruitiers sont particulièrement concernés par cette maladie, notamment les pommiers, les poiriers, cerisiers et figuiers. Les arbres d’ornement et les arbustes peuvent être aussi touchés, c’est le cas par exemple des albizias, magnolias, érables ou encore marronniers.

Maladie du corail Nectria Cinnabarina
Crédits : empire331 / iStock

Comment traiter la maladie du corail ?

En prévention, veillez à toujours bien nettoyer vos outils afin de ne pas transmettre de maladies entre les arbres. De plus, la taille doit être réalisée avec le plus grand soin afin d’avoir des coupes nettes et propres. L’application de mastic cicatrisant protégera les plaies de l’arbre et diminuera les risques d’infection.

Enfin, apportez un soin particulier à vos arbres pour qu’ils restent en bonne santé. C’est en effet sur des arbres faibles que le corail a tendance à proliférer. Un apport de compost, une coupe annuelle ainsi que le nettoyage des rameaux morts sont le minimum à réaliser pour les garder en bonne santé.

Si un arbre est atteint, il n’y a pas de traitement miracle. Le mieux reste de supprimer les rameaux morts et de les brûler. Pensez à bien nettoyer le sol en enlevant les feuilles mortes et les petits branchages qui peuvent être porteurs de spores. Une fois l’arbre bien nettoyé, appliquez un mastic si l’arbre possède des blessures. Faites un bon apport en eau et, si vous le pouvez, pulvérisez de la bouillie bordelaise au pied de l’arbre. Si l’arbre ou l’arbuste doit être abattu, ne replantez pas de nouveaux arbres au même endroit, car des spores seront sûrement ancrées dans le sol.

Articles liés :

Maladies du gazon : comment les reconnaître et les traiter ?

Comment lutter naturellement contre les doryphores au jardin

Oïdium : comment prévenir et traiter cette maladie cryptogamique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *