in

Maladies du gazon : comment les reconnaître et les traiter ?

Crédits : Nickbeer / iStock

L’herbe est un végétal relativement résistant, contrairement à d’autres plantes du jardin. Mais il arrive cependant qu’elle soit elle aussi victime de maladies. Dans ce cas, on peut généralement observer des taches, rousses ou grises le plus souvent, sur la pelouse. Il faut alors agir vite afin d’empêcher les dégâts de s’étendre à tout le gazon !

1) La rouille

La rouille se caractérise par l’apparition de pustules de couleur orange, jaune, blanche voire même noire qui recouvrent les brins d’herbe. Le gazon prend alors une teinte jaune orangée aisément reconnaissable.

Généralement observée au printemps et en été, cette maladie est en fait due à… un champignon ! En effet, l’arrivée de la rosée permet à ce champignon parasite de se développer, asséchant les feuilles par la même occasion.

Pour éliminer cet indésirable et redonner à votre gazon son éclat d’antan, arrosez ce dernier de purin de consoude. De plus, n’hésitez pas non plus à pulvériser du purin d’ortie ou une décoction de prêle sur votre pelouse. Si rien n’y fait, coupez et brûlez les feuilles atteintes.

2) La fusariose

La fusariose est une maladie due à un champignon qui se développe généralement par temps chaud, associé à de l’humidité. Et pour cause, son apparition est due à une mauvaise aération du sol. Elle se caractérise par la formation de taches grisâtres circulaires sur certains endroits de la pelouse.

Cette maladie est particulièrement difficile à traiter. Pour cette raison, la prévention est la meilleure solution. En cas d’infestation, coupez et brûlez les feuilles malades.

3) Le fil rouge

La maladie du fil rouge doit son nom à l’aspect que prennent les feuilles de gazon. En effet, ces dernières dépérissent jusqu’à ressembler peu à peu à des fils de couleur rougeâtre. À l’origine de cette maladie se trouve là encore un champignon parasite, qui se développe par temps chaud et humide.

pelouse été gazon
Watering a green lawn in the garden. Garden hose and sprayer. Splashes of water in the sun

Pour cette raison, en été et à l’automne, mieux vaut réduire l’arrosage de votre pelouse. Et surtout, pensez à bien ramasser les herbes coupées après la tonte, ainsi que tout autre débris végétal. Et si la maladie apparaît malgré tout, arrachez les zones touchées et regarnissez votre pelouse.

4) L’helminthosporiose

L’helminthosporiose est une maladie provoquée par un champignon et qui se caractérise par l’apparition de longues stries brunes sur les brins d’herbe. Elle intervient principalement au printemps et en été.

Pour la traiter, un apport d’engrais faiblement azoté est nécessaire.

5) L’oïdium

Là encore, ce sont des champignons qui forment des taches blanchâtres sur le gazon. Toutefois, l’oïdium est une maladie qui ne concerne que les feuilles de gazon qui ne sont pas exposées au soleil.

Ainsi, si vous avez une pelouse à l’ombre, pensez à la tondre régulièrement mais jamais rase. De plus, évitez d’arroser au plus chaud de la journée, privilégiez le matin ou le soir.

6) Les ronds de sorcière

Les ronds de sorcière se manifestent par des cercles de champignons blancs qui apparaissent sur votre pelouse. Bien souvent, à cause de l’azote libéré par les champignons, le gazon semble plus vert au centre du cercle.

Pour vous débarrasser de ces champignons, une seule solution : enlever la terre sur les zones concernées sur au moins 25 cm de profondeur puis ressemer la pelouse. En effet, ces champignons sont généralement enracinés profondément. Sinon, sachez qu’ils disparaîtront normalement d’eux-mêmes d’ici quelques années…

Articles liés : 

Fongicides naturels pour lutter naturellement contre les maladies du jardin

Pelouse verte : 10 astuces pour une jolie pelouse bio

Déchets de tonte : comment les réutiliser au sein du jardin ?