in

Marguerite d’automne : conseils de plantation et d’entretien

Crédits :Daria Katiukha

La marguerite d’automne, au même titre que les chrysanthèmes communs, trouve souvent sa place auprès des tombes, surtout à la Toussaint. Cependant, c’est aussi une jolie plante d’ornement qui embellira les jardins et les terrasses. Elle est originaire de la Corée, mais c’est au Japon qu’elle est la plus populaire puisqu’elle symbolise pour eux le bonheur et le plaisir. Son nom de marguerite d’automne vient tout simplement de sa floraison qui a lieu durant cette période. Cette plante présente l’avantage de se cultiver aussi bien en pot qu’en pleine terre. Alors, découvrez vite tous nos conseils pour cultiver la marguerite d’automne.

Quand et comment planter la marguerite d’automne ?

La marguerite d’automne se plante durant le printemps dans un sol riche et bien drainé. C’est à cette période qu’elle s’enracinera le mieux et fera face à l’hiver plus facilement. Placez-la dans un lieu ensoleillé pour lui donner plus de chance à une belle floraison. La plante peut être plantée en pot ou directement en terre.

Pour passer du pot à la terre du jardin, pensez à bien tailler les feuilles et les tiges fanées. Une fois installée, réalisez un arrosage généreux. Cette jolie fleur ne demande pas plus de technique que cela, c’est une plante relativement facile à planter et à entretenir. Elle vit presque toute seule.

Crédits : Noppharat05081977 / iStock

L’entretien de la marguerite d’automne

Comme dit plus haut, cette plante a l’avantage d’orner magnifiquement votre jardin tout en ne nécessitant qu’un minimum d’entretien ! Il suffira de tailler les éléments fanés afin de favoriser l’apparition de nouvelles fleurs.

Si la fleur est cultivée en pot, veillez bien à ce que la terre soit toujours humide, car elle a besoin d’un bon apport en eau pour bien se développer. Mais attention lors de l’arrosage, car il ne faut pas mouiller le feuillage, sinon gare aux maladies qui peuvent proliférer.

Maladies et nuisibles

Ne pas mouiller le feuillage durant l’arrosage est un bon début pour éloigner les maladies. Cependant, la marguerite d’automne peut être touchée par l’oïdium qui est reconnaissable par un voile blanchâtre apparaissant sur les feuilles. La rouille peut aussi se développer sur la plante sous forme de petites pustules. Enfin, elle peut être sujette aux attaques de pucerons, les feuilles auront alors tendance à s’enrouler et finiront par tomber.