in

Marronnier : plantation, culture et entretien de l’arbre aux marrons

Crédits : Couleur / Pixabay

Le marronnier est un peu l’arbre de notre enfance. C’est celui qui orne le parc dans lequel on passait nos après-midi à jouer avec nos amis, mais aussi à ramasser et à collectionner ses fruits. Ce grand arbre est impressionnant par sa taille et par sa rusticité (jusqu’à -23°C !). Sa floraison est également généreuse, dévoilant de jolies fleurs blanches ou roses. Sa croissance est particulièrement rapide et il a besoin de beaucoup d’espace. C’est pour cela qu’on le retrouve principalement dans les grands parcs ou jardins de ville. Découvrez tous nos conseils sur la culture du marronnier.

1) La plantation du marronnier

Le marronnier se plante en octobre, à la même période où les marrons commencent à germer. Planter à l’automne permet de favoriser l’enracinement pour l’hiver. Il est possible de multiplier le marronnier par semis en le faisant d’abord germer en pot après la stratification hivernale des graines. Les graines doivent être fraîches, car elles ne disposent pas beaucoup de temps de germination. La mise en place se fait toujours au printemps.

L’étape de plantation est particulièrement importante, car elle déterminera la croissance et la longévité de l’arbre. Il s’adapte à la plupart des sols avec une préférence pour les sols profonds, riches, frais et humifères. Le marronnier apprécie une exposition ensoleillée ou à la mi-ombre. Il ne faut tout de même pas l’exposer à la sécheresse ou au soleil brûlant.

2) La taille et l’entretien du marronnier 

Le marronnier ne demande presque aucun entretien. C’est un arbre qui s’épanouit tout seul sans contrainte. Il faudra seulement arroser régulièrement pendant la première année pour le lancer dans son développement.

Pour la taille, il n’y a pas vraiment de demande requise. Quelques gestes de rafraîchissement suffisent. Supprimez les branches mortes au fur et à mesure et aérez le milieu. Si l’élagage est nécessaire, faites appel à un élagueur professionnel. Dans tous les cas, n’ayez pas peur : le marronnier repart très facilement même après une bonne taille !

3) La récolte des marrons : comment les utiliser ?

On connaît tous les coquilles piquantes qui renferment le marron. Cette coquille peut également être lisse pour d’autres variétés de marronniers. Le marron n’est pas comestible, il est même toxique ! C’est bien la châtaigne que l’on consomme et non le marron. Alors, amusez-vous plutôt à faire pousser le marron en pot.

marronnier
Crédits : Couleur / Pixabay

Source

Articles liés : 

Glycine : plantation, entretien et taille de cette plante grimpante parfumée

Comment cultiver et entretenir la baie de corail d’intérieur ?

Arbustes originaux : 10 arbustes aux fruits décoratifs pour un jardin tout en couleur

Marronnier : plantation, culture et entretien de l’arbre aux marrons
noté 5 - 1 vote[s]

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Sarah M'Barki, rédactrice jardinage et bricolage

Écrit par Sarah M'Barki, rédactrice jardinage et bricolage

J’ai toujours été reconnaissante à l’égard de ce que la nature nous offre, c’est donc naturellement que la passion pour le jardinage m’est venue. J’essaie au mieux d’adopter un mode de vie le plus respectueux de l’environnement possible, et c’est pour cela que je vous dévoilerais chaque jour tous mes secrets et astuces naturels pour entretenir votre jardin et votre potager… Sans oublier les délicieuses recettes bio inspirées tout droit du potager !