in

Mildiou de la tomate : comment lutter contre cette maladie dévastatrice

Crédits : Martin Keiler / iStock

Beaucoup de jardiniers ont déjà connu le désespoir de voir ses récoltes partir en fumée en un claquement de doigts à cause d’une maladie du jardin. Lorsque l’on a mis tout son coeur au sein de son jardin potager et que l’on ne peut pas en profiter, cela fait mal. Aujourd’hui, nous allons nous arrêter sur le mildiou et particulièrement lorsque celui-ci s’attaque aux plants de tomates ! Pour vous y aider, nous vous proposons quelques astuces de prévention pour lutter contre le mildiou.

Qu’est-ce que le mildiou ?

Le mildiou fait partie des maladies cryptogamiques affectant de nombreuses espèces de plantes. Il laisse des taches brunes sur les feuilles, les tiges et les pétioles, mais aussi un duvet blanc sur la face intérieure des feuilles. Une fois arrivé dans le jardin, c’est une vraie épidémie. Il est particulièrement coriace sur la vigne, la pomme de terre, la laitue, les courges, mais surtout les plants de tomates ! Pour les grandes cultures, la perte peut être très lourde. Le mildiou est favorisé par l’excès d’humidité et de chaleur, d’où l’importance du drainage dans une culture.

L’apparition du mildiou

Comme dit plus haut, dès que l’on aperçoit des taches noires sur les feuilles des plants de tomates, c’est probablement le mildiou qui s’installe. Comme la plupart des maladies cryptogamiques, deux facteurs favorisent l’apparition des champignons : la chaleur et l’humidité. Le champignon s’attaque aux pieds des tomates et se répand sur l’ensemble de la plante d’où l’apparition des taches noires.

tomates mildiou
Crédits : burapa / iStock

Méthodes de prévention contre le mildiou

Les gestes de prévention contre le mildiou sont simples, il suffit de les connaître. Tout d’abord, les pieds de tomates doivent impérativement être bien aérés et pas trop serrés. L’air doit bien circuler afin que les feuilles sèchent plus vite et qu’il y ait donc moins de risque que le mildiou s’installe.

D’ailleurs, lors de l’arrosage, n’arrosez jamais les feuilles, il faut vraiment éviter de les mouiller. Dernière recommandation : faites en sorte que les tomates ainsi que les feuilles ne touchent jamais le sol qui est quant à lui vecteur de champignons et autres maladies.

Peut-on traiter le mildiou ?

Il n’y a pas vraiment de produit miracle traitant le mildiou de la tomate, mais il est possible de stopper son développement. Pour cela, il va falloir surveiller et observer régulièrement vos plants de tomates.

Premièrement, dès l’apparition des premières taches noires sur les feuilles, supprimez-les tout de suite. Coupez ces feuilles et détruisez-les afin que le champignon n’aille pas se répandre ailleurs dans le jardin. Par exemple, vous pouvez les brûler. Lorsque vous utilisez un sécateur, stérilisez-le à chaque coupe si vous le pouvez pour éviter de transmettre le mildiou à d’autres plantes.

Vous pouvez aussi traiter vos plants avec de la bouille bordelaise et renouveler l’opération environ 15 jours avant la récolte.

Dernière astuce de grand-mère : pulvérisez une solution à base de bicarbonate de soude et de savon noir. Il vous suffit de 1 cuillère à soupe de bicarbonate par litre d’eau et 1 cuillère à soupe de savon noir liquide.

Articles liés :

Taupin : comment lutter contre le ver fil de fer au jardin

La tavelure : lutter contre la maladie cryptogamique des fruitiers

Savon noir contre les pucerons : la recette efficace pour sauver ses plantes

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de