in

Millepertuis : plantation, culture et entretien

Crédits : AlexRaths / iStock

Le millepertuis est un arbuste à la floraison plus que généreuse qui ne demande quasiment aucun entretien après sa mise en place. En été, il dévoile de magnifiques fleurs jaunes qui rayonnent au sein du paysage. À l’automne, il produit de jolies petites baies rouges qui ravivent le jardin. Le millepertuis se cultive autant dans les massifs qu’en haies basses ou en tant que couvre-sol. Le sujet jeune se cultive par ailleurs également en pot ! Voici tous nos conseils pour vous occuper du millepertuis.

Où, quand et comment cultiver le millepertuis ?

La période idéale pour planter le millepertuis est à l’automne. Cela permet de favoriser l’enracinement. Il est possible de le planter au début du printemps, mais cela nécessitera un arrosage généreux et régulier, surtout si le temps devient de plus en plus chaud.

Le millepertuis n’est pas difficile concernant la condition du sol, mais idéalement il doit être bien drainé et riche. Si votre sol est pauvre, n’ayez crainte, la plante poussera quand même. Préférez un endroit ensoleillé, mais la plupart des espèces tolèrent toutes les expositions.

Pour la plantation, il suffit de réaliser la même technique que pour la plupart des arbustes, c’est-à-dire planter dans un trou de deux à trois fois plus grand que la motte.

millepertuis
Crédits : aga7ta / iStock

Entretien du millepertuis 

Le millepertuis est particulièrement rustique puisqu’il peut supporter des températures négatives allant jusqu’à -15°C. La floraison a lieu de juin à octobre, mais pour la stimuler une taille d’entretien est nécessaire.

La taille a lieu à la fin de l’hiver ou au début du printemps. Pensez en outre à bien supprimer les feuilles séchées et les fleurs fanées au fur et à mesure. Tous les deux à trois ans, vous pouvez tailler un peu plus sévèrement pour lui donner un meilleur port.

Concernant l’arrosage, le millepertuis survit très bien tout seul. Seuls les sujets en pot ont besoin d’être arrosés.

Le millepertuis est connu pour être la plante du bonheur. D’ailleurs, on l’utilise en phytothérapie pour lutter contre la dépression.

Il n’est pas particulièrement sensible aux maladies sauf parfois à la rouille si le temps est trop chaud et humide. Un traitement à la bouille bordelaise devrait l’aider à s’en remettre.