in

Mirabellier : comment avoir de belles mirabelles dans son jardin

Crédits : bergamont / iStock

Le mirabellier est une plante très esthétique. Du printemps à l’automne, le mirabellier offre une floraison abondante qui sublime le jardin. Ensuite, il nous offre une production généreuse de petites prunes dorées sucrées et parfois acidulées. Sa culture est très facile et vous aurez tellement de mirabelles qu’il va falloir songer à faire de la confiture pour tout conserver ! Découvrez les gestes à réaliser pour cultiver le mirabellier.

1) Où et quand planter son mirabellier ?

Le mirabellier se plante en automne ou au printemps de mars à juin. Si vous avez le choix, préférez l’automne, car les conditions de reprise au printemps seront meilleures. Il est recommandé de le planter dans un endroit ensoleillé et abrité du vent. Cependant, le mirabellier craint tout de même les grosses chaleurs. Par ailleurs, pas de prise de tête avec la question d’un plant femelle et plant mâle puisque le mirabellier est autofertile.

Cet arbre fruitier aime les sols riches. Alors, faites un apport de compost ou d’un autre amendement lors de la plantation.

2) Comment planter un mirabellier ?

Pour un plant en conteneur :

  • Creusez un trou suffisamment large et profond d’environ 60 cm de diamètre sur 80 cm de profondeur.
  • Puis décompactez bien le fond. Ajoutez un peu de fumier bien décomposé ou de terreau enrichi pour plantation.
  • Si votre terre est trop pauvre, n’hésitez pas à enrichir votre terre de rebouchage avec un apport compost décomposé ou du terreau.
  • Ensuite, placez votre plant et installez un tuteur solide avant de reboucher. Veillez à bien tasser la terre.
  • Creusez une petite cuve autour du pied pour pouvoir y faire un apport d’eau de 3 ou 4 arrosoirs.

Pour un plant à racines nues :

  • En plus des étapes précédentes, vous devrez rafraîchir les racines au sécateur, les praliner et bien les étaler sur un petit monticule au fond du trou avant de reboucher.
  • Rabattre ses rameaux à 30 cm environ du tronc.
mirabellier
Crédits : Nedim_B / iStock

3) Taille et entretien du mirabellier

Contentez-vous du minimum concernant la taille, car le mirabellier est très sensible aux blessures et aux maladies. La taille de formation se réalise dès la première année en hiver (hors période de gel). Après chaque taille, il faudra appliquer du mastic de cicatrisation du type goudron de Norvège afin de le protéger des maladies. Taillez votre mirabellier de manière à obtenir 3 ou 4 branches principales orientées vers l’extérieur.

Après la récolte, il faudra supprimer les bois morts, les derniers fruits qui risquent de pourrir et donc possibles vecteurs de maladies et les rejets aux pieds.

Par ailleurs, l’arrosage doit être régulier surtout en été et occasionnel en hiver.

4) Quand récolter ses mirabelles ?

Les mirabelles se récoltent entre fin juin et mi-septembre. Cela dépend si les variétés sont précoces ou non. Seules les mirabelles mûres doivent être récoltées. En effet, contrairement à d’autres fruits (poires, abricots…), la prune ne mûrit plus une fois cueillie.

Articles liés :

Citron caviar : plantation, culture, entretien et récolte

Avocat : faire pousser un avocatier grâce à son noyau

Câprier : plantation, culture et conseils d’entretien

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de