in

Myosotis : semis, plantation, culture et entretien

Crédits : Alexandrum79 / iStock

Le myosotis est une délicate fleur bleue qui se marie très bien avec d’autres fleurs colorées en bordure ou en massif. On peut aussi l’associer au framboisier pour éloigner les vers qui s’attaquent à cette plante. On connaît tous le myosotis bleu que l’on retrouve sous forme de plants en jardinerie, mais sachez que si vous tentez le semis, sa floraison peut varier du blanc au mauve en passant par le rose. Il est possible de semer en pleine terre, mais aussi en jardinière : de quoi égayer les terrasses et les balcons au printemps ! Voici tous nos conseils pour semer, planter, cultiver et entretenir le myosotis.

Comment cultiver le myosotis ?

Semer les graines de myosotis :

Quand semer : la période idéale pour semer ses graines de myosotis se trouve entre le printemps et l’été, du mois d’avril à août. Les semis en pot et en intérieur se feront d’avril à juin et les semis extérieurs de juin à août.

Où semer : le myosotis se plait dans un sol riche, frais et bien drainé. Il aime aussi les fertilisants à base de fumier. Attention, c’est une fleur qui se ressème seule, elle peut donc vite devenir envahissante. Toutefois, la plantation en pot permet de contrôler cela.

Exposition : mi-ombre pour les régions chaudes et une exposition ensoleillée pour les autres.

Comment semer : déposez vos graines à la surface de la terre et recouvrez à peine. Arrosez en pluie fine. Veillez à ce que la température se situe entre 15 et 20 °C. L’idéal est de semer en pépinière.

Le repiquage : lorsque vous vous apercevez que les racines commencent à tapisser la paroi du pot, vous pouvez les installer au jardin.

myosotis
Crédits : lior2 / iStock

Plantation à  l’extérieur :

Quand planter : il est préférable de réaliser la plantation de pieds de myosotis à l’automne.

Comment planter : travaillez le sol en le bêchant. Il suffit ensuite de tremper le pied du myosotis dans une bassine d’eau et de planter votre plant en pleine terre. Tassez et arrosez en pluie fine. Pensez par ailleurs à espacer chaque plant de 30 cm.

Plantation en pot à l’intérieur :

La culture du myosotis est totalement adaptée à nos intérieurs. Il suffit de choisir un pot percé dans le fond et d’y ajouter une couche de billes d’argile. Ensuite, ajoutez du terreau jusqu’à la moitié du pot, déposez les plants de myosotis (15 cm entre chaque plant pour une jardinière), recouvrez de terreau, puis tassez légèrement et arrosez. La culture en pot est la meilleure manière de limiter la propagation de la plante.

Comment entretenir le myosotis ?

Le myosotis ne demande pas de soins particuliers. Pour les sujets en pot, arrosez régulièrement, mais sans excès. En pleine terre, arrosez seulement durant les périodes de forte chaleur. Le reste de l’année, la pluie devrait suffire.

Pour stimuler les nouvelles floraisons, pensez à supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure.