in

Nashi : plantation, culture et entretien du poirier Japonais

Crédits : CatMiche / iStock

Avez-vous déjà entendu parler de la poire japonaise ? Ce délicieux fruit ressemble de l’extérieur à une pomme avec la peau d’une poire. Mais à l’intérieur, sa chair juteuse et sucrée est bien celle d’une poire. Le nashi est originaire d’Asie et c’est dans les années 80 qu’il a été importé en France. Son arbre n’est pas très grand, mais il est particulièrement rustique, puisqu’il peut supporter des températures négatives allant jusqu’à -15°C. Le nashi a beau ressembler aux fruits communs que l’on connaît, il n’en a pourtant pas le goût ! Celui-ci est assez unique. Découvrez comment cultiver le nashi, le poirier japonais.

Où, quand et comment cultiver le nashi ?

La période idéale pour le planter le nashi est à l’automne afin de favoriser l’enracinement de l’arbre. Cet arbre fruitier ne dépasse pas les 3 mètres de hauteur et comme ses congénères, il dévoile une belle floraison au printemps. Ses fleurs sont blanc rosé et ont la particularité d’être mellifères, ce qui permettra d’attirer les abeilles ! Une fois la floraison terminée, les fleurs laissent place aux fruits croquants et juteux.

L’arbre du nashi se plaît dans un lieu ensoleillé, cela favorise la récolte. Concernant le sol, peu importe sa nature tant que celui-ci est bien drainé et non calcaire.

Au moment de la plantation, ajoutez deux pelles de compost au fond du trou. En cas de terre lourde, ajoutez du sable pour l’alléger. Le collet de la motte doit arriver au niveau du sol. Un tuteur ou un palissage aideront à guider le poirier durant sa croissance. Après avoir rebouché le trou, tassez et arrosez généreusement.

Bon à savoir : il est possible de planter au printemps les sujets en motte ou en container.

nashi poirier japonais
Crédits : Tsukamoto Kazuhiro / iStock

Comment entretenir le nashi ?

Les gestes d’entretien du poirier japonais sont simples. Il suffit de faire un apport d’engrais au printemps et de veiller à arroser régulièrement durant la première année.

Concernant la taille, le poirier nashi se taille comme le pommier. Réalisez une taille de fructification à la fin de l’hiver en dehors des périodes de gel. Par ailleurs, lorsqu’il y a trop de fruits, les branches peuvent parfois casser, pensez donc à soutenir les branches avec du fil de fer et des nœuds en raphia.

La récolte

Les premiers fruits surviennent généralement entre 2 et 3 ans après la plantation. En ce qui concerne la récolte, elle a généralement lieu entre juillet et octobre. Il faut savoir qu’une fois cueillie, la poire japonaise ne mûrit plus ! Il faut donc la récolter à pleine maturité pour en profiter. Les poires Nashi se conservent et se cuisinent comme les pommes.