in

Nématodes : insectes ravageurs ou auxiliaires du jardin ?

Crédits : yousuf193 / iStock

Les nématodes sont de tout petits vers microscopiques (entre 0,5 et 3mm). Il en existe plus de 27000 espèces différentes. Certains jardiniers vous diront que des nématodes au jardin seraient la pire chose qu’il puisse leur arriver. D’autres au contraire vous diront que c’est un gros avantage pour leur potager. C’est normal, car certaines espèces ont tendance à détruire le jardin tandis que d’autres sont de précieux alliés pour le jardinier. En effet, les nématodes évoluent sous terre et peuvent donc être à la fois de redoutables ravageurs et d’excellents auxiliaires.

Le cas des nématodes destructeurs

Les nématodes qui détruisent les plantes les dévorent par la racine. Ils sont d’ailleurs très friands des racines de tomates et des pieds de pomme de terre. Après leur passage, les tiges s’assèchent, suivies des feuilles. Pour lutter de manière efficace contre ce parasite, vous pouvez vous diriger vers la plantation de plantes nématicides qui produisent une substance chimique qui ralentit la croissance du vers. L’oeillet d’Inde en fait partie. N’hésitez pas à en planter autour des pieds de tomates pour les protéger. Le purin de tagètes est également efficace. Il faut faire fermenter une semaine un mélange de 1 kg de plante et de 10 litres d’eau. Ensuite, il vous suffira d’arroser les plantes avec la préparation fermentée.

nématodes
Crédits : Miyuki-3 / iStock

Cas des nématodes auxiliaires

Les nématodes sont aussi des alliés au jardin. En effet, ces derniers ont un rôle de décomposeurs souterrains. Ils ont la faculté de transformer les matières organiques du sol en terreau noir aussi appelé humus. De plus, lors de la digestion de ces matières organiques, il libère de l’azote qui est bénéfique à la croissance des plantes. En dehors du jardin, on les retrouve aussi dans le compost où ils participent à la décomposition des aliments.

Il est aussi possible de lutter contre certains nuisibles en ajoutant des nématodes dans le jardin. Ces derniers sont souvent utilisés dans les jardins biologiques. Une préparation à base de nématodes parasites, Phasmarhabditis hermaphrodita, peut faire office d’un traitement contre les limaces et les escargots, mais aussi les hannetons. L’introduction dans le jardin doit néanmoins être réalisée avec précaution. Ces techniques sont en effet assez complexes et nécessitent la bonne manipulation des nématodes. Ces techniques sont aussi plus coûteuses que les techniques plus traditionnelles.

Par la suite, il est impératif d’effectuer une bonne rotation des cultures pour éviter tout problème lié aux nématodes et éviter un trop-plein d’humidité pendant une longue durée.

Articles liés :

Comment lutter naturellement contre les doryphores au jardin

Orvet au jardin : inoffensif, à ne pas confondre avec les serpents !

Découvrez les photos d’une fascinante espèce d’abeilles qui dort dans les fleurs

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de