in

Néorégélia : comment cultiver cette plante d’intérieur en rosette ?

Credit : Gulrukh Olimova / iStock

Originaire des forêts humides du Brésil, le néorégélia fait partie des plantes épiphytes. Cette plante tropicale a besoin de chaleur pour s’épanouir, c’est pour cela qu’on la cultive comme plante d’intérieur en France, et plus généralement en Europe. Elle est composée de feuilles robustes qui forment des rosettes dentées de couleur vert cuivré. Au moment de la floraison, les feuilles au centre des rosettes deviennent rouge foncé. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur la culture du néorégélia.

Où, quand et comment cultiver le néorégélia ?

Avant de commencer à cultiver le néorégélia, sachez qu’après la floraison la plante meurt, mais qu’elle crée au préalable des rejets pour pouvoir perdurer. Par ailleurs, dans son milieu naturel, la plante fait des stocks de pluie dans son coeur. Pour une culture en intérieur, c’est donc à cet endroit qu’il faudra réaliser les arrosages. Cela permettra en plus de maintenir un niveau d’hygrométrie favorable à la plante.

Comme dit précédemment, le néorégélia est une plante qui apprécie la chaleur. Votre pièce doit ainsi être chauffée entre 18 et 27°C. Une bonne luminosité est en outre nécessaire, mais sans soleil direct. Le substrat doit être constitué d’un mélange de terreau pour orchidées, de fibre de coco et de perlite. Vous pouvez aussi réaliser un substrat composé de moitié de terreau horticole et l’autre moitié de terreau pour orchidées.

Il est possible de semer le néorégélia, mais cela demande beaucoup de technique. La température nécessaire au semis est de 27°C.

La plantation se réalise principalement grâce aux rejets de la plante au printemps.

Neoregelia carolinae néorégélia
Credit : Kateryna Kukota / iStock

L’entretien

Le néorégélia étant d’origine tropicale, la vaporisation quotidienne des feuilles est nécessaire. Maintenez également le terreau frais en permanence en réalisant des arrosages réguliers, mais sans excès. Le stock d’eau qui se trouve dans le coeur de la plante doit être renouvelé tous les 4 à 5 semaines. L’eau doit être douce et, si vous le pouvez, privilégiez l’eau de pluie.

Le rempotage a lieu tous les printemps au moment de la séparation des rejets. Coupez toutes les rosettes défleuries.

C’est une plante plutôt robuste, mais les cochenilles peuvent parfois l’attaquer. Par conséquent, n’hésitez pas à prévenir les attaques avec des remèdes naturels.