in ,

Nichoir à oiseau : comment le construire et l’installer ?

Crédits : TanteLoe / Pixabay

Placer des nichoirs à oiseau dans son jardin, c’est contribuer à sa biodiversité. Bien que les oiseaux trouvent généralement toujours de quoi s’abriter l’hiver comme un trou dans un tronc, dans un mur ou une poutre de maison, les accueillir dans son jardin ne peut que faire du bien ! En effet, n’oublions pas que les oiseaux sont utiles dans nos espaces verts. D’ailleurs, il est possible de planter certains arbustes et buissons spécifiques pour mieux les accueillir. Voici quelques astuces pour apprendre à construire et à installer un nichoir à oiseau.

1) Le choix des matériaux

Le nichoir doit être le plus naturel possible, alors on évite le bois traité aux produits dangereux. Le mieux est de se procurer des planches en bois de mélèze, sapin, épicéa, peuplier ou cèdre. Les planches doivent être épaisses (environ 2 cm), robustes et résistantes à l’humidité. Donc on évite le contreplaqué. N’ajoutez pas de garniture (mousse, paille) à l’intérieur, car les oiseaux en apporteront eux-mêmes. Cependant, si votre nichoir est destiné aux chouettes ou aux pics, vous pouvez déposer dans le fond une couche de sciure ou de copeaux.

Ensuite, il vous suffira de découper les planches en fonction de la taille souhaitée. La taille standard d’un nichoir est d’environ 25 cm x 15 cm pour l’arrière, 20 cm x 15 cm pour l’avant, 25/20 cm x 15 cm pour les côtés dont le haut est en biais. N’oubliez pas de découper un fond ainsi qu’un dessus qui sera fixé avec des charnières et qui sera en pente pour s’associer aux côtés. Le toit sous forme de couvercle vous permettra de nettoyer le nichoir plus facilement.

2) Où et comment installer le nichoir ?

Tour d’abord, le trou d’entrée du nichoir doit se situer à un tiers du haut de la planche. Légèrement en descente, le diamètre du trou dépend des oiseaux à accueillir.

  • Mésanges (noire, nonnette, huppée, bleue, charbonnière) : 25 à 30 mm de diamètre
  • Moineau : 30 mm de diamètre
  • Rougequeue à front blanc : 30 à 40 mm de diamètre
  • Sittelle torchepot : 32 mm de diamètre
  • Étourneau sansonnet : 45 mm de diamètre
  • Huppe fasciée : 80 mm de diamètre

L’endroit choisi pour installer le nichoir doit être au calme, à l’abri des intempéries, mais aussi des prédateurs (surtout si vous avez des animaux de compagnies comme le chat) ! Il est possible d’installer un grillage à larges mailles pour le protéger. Gardez votre nichoir brut ou alors passez de l’huile de lin, mais attention pas de couleurs flashy, car les oiseaux n’aiment pas ça. Les orientations est, sud-est, voire nord-est, sont idéales. Vérifiez l’étanchéité du nichoir et penchez-le légèrement vers l’avant pour faciliter l’écoulement d’eau de pluie.

nichoir à oiseau
Crédits : ArjanneBurger / Pixabay

Le nichoir doit se trouver à au moins deux mètres du sol, mais encore une fois, cela dépend des oiseaux.

  • Troglodyte mignon : 1,5 à 4 mètres
  • Rouge-gorge familier : 1,5 à 5 mètres
  • Grive musicienne : 1,5 à 2 mètres
  • Bergeronnette grise : 1,5 à 2 mètres
  • Grimpereau des jardins : 1,5 à 5 mètres
  • Merle noir : 1,5 à 6 mètres
  • Pic vert : 2 à 6 mètres
  • Pic épeiche : 3 à 5 mètres
  • Rougequeue noir : 2 à 6 mètres
  • Faucon crécerelle : 8 à 12 mètres.

Les nichoirs doivent respecter une distance de sécurité entre eux pour éviter la dispute de nourriture et de territoire, cela se situe entre 20 à 70 mètres de distance. Attachez le nichoir à un support stable et solide à l’aide de fixations qui ne risquent pas de rouiller ou de s’altérer avec le temps (fil galvanisé, fil électrique gainé, etc.) Si vous souhaitez placer le nichoir sur un arbre vivant, attention à ne pas le blesser ! Pas de clous, juste des fixations.

3) Quelle est la période idéale pour l’installer et comment l’entretenir ?

La période idéale pour installer un nichoir se situe à l’automne ou au tout début de l’hiver. Cela permet aux oiseaux de les repérer avant le printemps. Il est bien sûr possible de les installer tout au long de l’année pour cibler les oiseaux désirés. Par exemple, un nichoir pour rougequeue à front blanc posé avant la fin avril évitera qu’il ne soit occupé par des moineaux ou des mésanges. Au niveau de l’entretien, évitez de rendre visite aux occupants trop souvent ou ils risqueraient de quitter les lieux. Il suffit de dépoussiérer le nichoir une fois par an à l’automne et de préparer les lieux avant l’arrivée de l’hiver. Il est inutile de mettre à manger aux oiseaux sur un rebord de nichoir. Si votre jardin est cultivé sans pesticide, qu’il comporte de l’eau et différentes essences d’arbres et des haies alors les oiseaux trouveront leur bonheur eux-mêmes !

L’utilisation d’un nid peut prendre jusqu’à un an, ne perdez pas patience ! Par contre, si un nichoir n’est pas occupé deux années de suite après sa mise en place, c’est que l’endroit ne convient pas.

Sources : LemondeOrnithomedia

Articles liés : 

8 astuces pour attirer les hérissons dans votre jardin

Taupes : 7 astuces pour les chasser du jardin sans leur faire mal

Poulailler : comment l’installer dans son jardin ?

Nichoir à oiseau : comment le construire et l’installer ?
noté 5 - 2 votes