in

Noisetier : plantation, taille et entretien

Crédits : ffaber53 / iStock

Le noisetier est un  petit arbre que l’on connaît bien. Facile à cultiver, il demande très peu d’entretien et sa croissance est particulièrement rapide. C’est un arbre fruitier robuste, il ne craint pas le froid et la plupart des maladies ne l’atteignent pas. De plus, ses belles ramures et ses fruits embelliront votre jardin. Grâce à lui, vous verrez peut-être des écureuils élire domicile dans votre jardin, et qui prendront directement leur petit-déjeuner sur votre noisetier. Bref, la culture du noisetier n’a que des atouts. Découvrez comment cultiver le noisetier.

Où et quand planter le noisetier ?

La période idéale pour planter le noisetier se trouve entre octobre et avril. Il est également possible de marcotter l’arbre au printemps. À racines nues, procédez de préférence entre novembre et mars. Pour les sujets en conteneur, la plantation peut en revanche s’étaler de septembre à mai.

Le noisetier apprécie les sols légers et frais. Particulièrement robuste et rustique, ce grand arbuste s’adaptera facilement à son environnement. En montagne, en ville ou en bord de mer, le noisetier saura prendre racine. C’est un arbre qui apprécie le soleil même si la mi-ombre lui convient également. Cependant, si vous souhaitez une floraison et une fructification parfaite, offrez-lui le maximum de lumière et protégez-le des vents violents. Au moment de la plantation, plus le sol sera frais, plus les fruits seront gros. Peu importe la nature du sol (même s’il est calcaire), le noisetier poussera.

La plantation : 

Si vous plantez plusieurs noisetiers, pensez à les espacer de deux mètres. Chaque trou doit faire environ 50 cm de profondeur et 60 cm de largeur. Dans le fond du trou, ajoutez une grosse poignée de corne torréfiée à la terre du jardin. Pensez également à nettoyer le terrain des mauvaises herbes et des cailloux gênants. Puis rebouchez le trou à moitié avec de la terre du jardin, du terreau et du fumier. Comblez le reste du trou avec de la terre du jardin mélangée à de l’engrais pour la reprise racinaire. Le collet du noisetier doit se trouver au niveau du sol. Enfin, tassez la terre au niveau du pied et arrosez généreusement.

noisetier
Crédits : elleon / iStock

Comment entretenir le noisetier ? 

Le noisetier ne demande pas beaucoup d’entretien. Le plus important sera de désherber son pied et de le tailler aux bonnes périodes. La taille se réalise à l’automne après la récolte des noisettes. Elle consiste à rajeunir votre arbre tous les cinq à dix ans en supprimant les branches recouvertes de lichen ou qui ne fructifient plus. Aérez l’arbre en coupant les branches encombrantes pour lui donner une jolie silhouette. Pour les grosses plaies, n’oubliez pas d’appliquer un produit cicatrisant.

La récolte : 

Les noisettes se récoltent dès le mois de septembre si elles sont prêtes. Vous pouvez les conserver plusieurs mois étant donné que la coque protège le fruit.

Les nuisibles : 

Le balanin est une larve qui adore se réfugier dans les noisettes, ce qui provoque leur tombée avant leur maturité. L’oïdium est également l’ennemi du noisetier.

Articles liés :

Le saviez-vous ? Manger une figue, c’est aussi manger une guêpe !

Mirabellier : comment avoir de belles mirabelles dans son jardin

Néflier commun : plantation, entretien et récolte des nèfles

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de