in

Pêcher et nectarinier : tout savoir sur ces arbres fruitiers

Crédits : gresei / iStock

Pêches blanches, pêches jaunes, nectarines ou bien encore brugnons, en été, vous n’avez que l’embarras du choix ! De plus, les pêches et les nectarines sont source de vitamines, d’hydratation et de reminéralisation. Ce sont les fruits idéals à consommer pendant les périodes de forte chaleur. Pêcher et nectarinier : comment cultiver et entretenir ces arbres fruitiers ? Vous pouvez trouver tout ce qu’il y a à savoir sur la culture du pêcher au jardin ici.

Quelles périodes pour cultiver et entretenir ces arbres fruitiers ?

Il faut savoir que cultiver un pêcher ou un nectarinier n’est pas de tout repos. Cela demande du travail et pas mal d’entretien. Il n’est pas facile de réunir toutes les conditions dans toutes les régions, car ces fruitiers demandent énormément de soleil. D’ailleurs, voici les régions de nos pêches et nectarines françaises :

  • Pyrénées-Orientales : autour de Perpignan (environ 50 % de la production française).
  • Costières : entre Nîmes et la Camargue (environ 15 % de la production française).
  • Plaine de La Crau : dans les Bouches-du-Rhône, au pied des Alpilles (environ 15 % de la production française)
  • Drôme : la vallée du Rhône autour de Valence (environ 20% de la production française)

L’autre difficulté rencontrée par ces arbres fruitiers, c’est une maladie cryptogamique connue sous le nom de la cloque du pêcher. Si les feuilles de votre pêcher ou de votre nectarinier (mais aussi valable pour la vigne ou encore l’amandier) ont un aspect boursouflé, cela peut être un signe de son apparition ! Cette maladie cryptogamique fait des ravages dans les vergers. La source de cette maladie est un champignon : le Taphrina deformans. Comme l’indique son nom latin, ce dernier déforme les feuilles et cause de nombreux dégâts lors de la récolte.

Pêcher et nectarinier
Crédits : pilipphoto / iStock

Voici les périodes d’entretien de ces arbres fruitiers :

  • Janvier : plantation des arbres si possible à l’abri du vent ou contre un mur.
  • Février : traitement contre la cloque du pêcher si votre fruitier est atteint.
  • Mars : tailler le pêcher ou le nectarinier.
  • Juin : tailler en vert, quand l’arbre a des feuilles et des fruits. Cette taille (qui est en réalité un éclaircissage) permet de limiter la production.
  • Juin à septembre : récolte des pêches et des nectarines.
  • Octobre à novembre : taille tout en douceur d’un fruitier déjà existant ou bien c’est le moment d’en installer un au jardin.

Installez de belles plantes mellifères près de vos arbres pour attirer les pollinisateurs. Et bien sûr, protégez-les du froid avec des voilages en hiver pour les régions les moins chaudes.

Articles liés :

Fruitiers nains : 10 variétés naines à cultiver sur son balcon

Bergamotier : comment cultiver l’arbre à bergamote ?

Câprier : plantation, culture et conseils d’entretien

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de