in

Perce-neige : plantation, culture et entretien

Crédits : adrianciurea69 / iStock

Le perce-neige (Galanthus) est une plante annonciatrice du printemps. En effet, il fait partie des premières plantes à dévoiler sa floraison à la fin de l’hiver. Sa culture est relativement facile et vous permet d’enjoliver votre jardin avec des dizaines de petites fleurs blanches et délicates. Et malgré son aspect fragile, il est très robuste ! C’est d’ailleurs l’une des seules plantes à fleurir malgré la neige. Voici tous nos conseils pour cultiver le perce-neige.

Où, quand et comment cultiver le perce-neige ?

La période idéale pour planter le perce-neige est à l’automne, ainsi ses racines auront le temps de prendre avant l’arrivée de l’hiver. Il apprécie les sols riches en humus et frais. Il est possible de le planter sous un arbre ou des haies d’arbustes puisqu’il est habitué aux sous-bois.

Il lui faut un minimum de soleil pour s’épanouir, une exposition à la mi-ombre est donc idéale même s’il s’adaptera à une exposition ombragée.

La plantation se réalise dans une profondeur de 5 à 6 cm environ. C’est une plante facile à cultiver qui convient donc parfaitement aux jardiniers en herbe.

perce-neige
Crédits : Muzka / iStock

Comment entretenir le perce-neige ?

Le perce-neige n’a pas beaucoup besoin de soins puisque cette beauté de la nature brave elle-même toutes les intempéries. Cependant, c’est un bulbe qui se dessèche assez vite, il ne faut donc pas le laisser trop longtemps hors de terre.

La floraison annonce la fin de l’hiver et donc le début du printemps, mais elle peut survenir dès le mois de janvier dans certaines régions. Il fleurit généralement jusqu’à mars.

Ne coupez le feuillage que lorsque celui-ci a totalement jauni. C’est en effet à ce moment-là que le perce-neige prépare ses réserves pour fleurir l’année suivante. Vous interviendrez donc à la fin de la floraison.