in

Piment Biquinho : semis, plantation, entretien et récolte

Crédits : Estevamra / iStock

Le piment Biquinho est un arbuste qui est à la fois ornemental et fruitier puisqu’il produit de délicieux piments rouges ou jaunes au goût légèrement sucré. La couleur dépend de la variété, mais l’arôme reste le même : citronné et peu piquant, ce qui est idéal pour les palais les plus sensibles. C’est aussi un piment aux nombreux bienfaits, car il est antiseptique, antibactérien, diurétique et améliore la digestion grâce à la capsaïcine qu’il contient. Découvrez comment cultiver le piment Biquinho.

Où, quand et comment cultiver le piment Biquinho ?

Il y a deux étapes pour cultiver le piment Biquinho : le semis et la plantation.

Le semis

C’est au printemps, entre avril et mai, que l’on sème le piment Biquinho. On réalise les semis en godet sous abri. Il faut beaucoup de lumière et une température comprise entre 16 et 20°C.

Pour stimuler la germination, trempez les graines dans l’eau et mettez-les dans le réfrigérateur durant 24h. Vous pourrez ensuite les placer en godet dans du terreau à la surface sans trop les enfoncer.

La germination est assez longue puisqu’il faudra attendre entre 8 et 10 semaines.

piment Biquinho
Crédits : FabioVolu / iStock

La plantation

Après la levée, vous pourrez réaliser le repiquage de vos plantules vers la mi-mai après le passage des dernières gelées. Il est possible de repiquer en pot ou en pleine terre.

Installez vos plants dans un lieu bien ensoleillé pour qu’ils puissent bénéficier de la lumière, mais aussi de la chaleur. Le sol doit quant à lui être bien drainé et humifère. Un sol sableux ou caillouteux convient très bien. Il suffit d’enterrer les mottes entièrement jusqu’aux premières feuilles.

Pensez à espacer les plants de 40 cm et les rangs de 50 cm. Arrosez généreusement.

L’entretien

La position du piment Biquinho est extrêmement importante pour obtenir de beaux, bons et nombreux piments. Il est en effet peu rustique et a donc besoin d’énormément de chaleur. La culture en pleine terre est par conséquent réservée aux régions méditerranéennes et à la façade atlantique. Pour les autres régions, préférez une culture en pot pour pouvoir rentrer la plante sous abri en hiver.

L’arrosage doit être régulier, mais seulement s’il fait chaud sur de longues périodes ou en cas de sécheresse. Un sol bien drainé permet au piment de se gérer tout seul.

Il est sensible au mildiou, aux attaques d’araignées rouges et à l’anthracnose.

La récolte

La récolte se déroule généralement 85 jours après le début des semis. Elle a lieu durant l’été à partir du mois de juillet et se prolonge jusqu’en octobre.

Il est possible de conserver les piments dans des bocaux avec de l’huile, au congélateur ou séchés.