in

Pommes : comment bien les conserver ?

Crédits : Privizer / iStock

Fruit préféré des Français, la pomme se récolte de juillet à octobre et se décline en de nombreuses variétés. Juteuse, farineuse, sucrée, acidulée, rouge, verte, jaune, il y en a pour tous les goûts ! Mais ce qui fait réellement son succès, c’est sa longue capacité de conservation. Grâce à elle, il est possible de manger des fruits en plein coeur de l’hiver. Cependant, encore faut-il savoir comment bien la conserver ! Pour pouvoir consommer des pommes jusqu’à Noël, et au-delà, découvrez nos meilleures astuces de conservation.

1) Choisir une variété qui se conserve bien

Avant toute chose, sachez que parmi toutes les variétés de pommes qui existent, certaines se conservent plus longtemps que d’autre. Elles peuvent même parfois être consommées jusqu’au printemps.

Lors du choix de vos pommes, privilégiez donc les variétés suivantes :

  • Api
  • Belchard
  • Belle de Boskoop
  • Belle fille de Salins
  • Blandurette
  • Bohnapfel
  • Calville blanc d’hiver
  • Chanteclerc
  • Clochard
  • Delbard Jubilé
  • Idared
  • Reinette de Brive
  • Reinette de Caux
  • Pomme de Pentecôte
  • Reinette de Cuzy
  • Reinette de Savoie
  • Ontario
  • Reinette du Mans
  • Reinette Grise du Canada
  • Tardive de Grosmagny
  • Reinette de Saintonge
  • Violette de Montbéliard

2) Sélectionner les pommes lors de la cueillette

Si vous avez la chance d’avoir un ou plusieurs pommiers dans votre jardin, vous pourrez récolter vos propres pommes par temps sec. Toutefois attention, lors de la cueillette, veillez à ce que les pommes que vous choisissez ne soient ni trop mûres, ni trop vertes.

Par ailleurs, les pommes doivent être cueillies directement dans l’arbre. Pour savoir si elles sont prêtes à être récoltées, faites-leur faire une légère rotation. Si la queue se détache d’elle-même de la branche, il s’agit du bon moment. Sinon, laissez-les mûrir encore un peu.

cueillette de pommes
Crédits : Valengilda / iStock

À noter que les pommes tombées au sol peuvent également être ramassées, à condition de les consommer dans les jours qui suivent. En effet, la chute les ayant abîmées, elles seront plus fragiles et ne se conserveront donc pas plus de quelques jours.

3) Éliminer les pommes les plus fragiles

Une fois vos pommes récoltées, laissez-les dans une cagette en bois entreposée dans un local aéré à l’abri de la chaleur et de la lumière. Idéalement, la température ambiante doit être de 5 à 10°C. Et, si possible, étalez-les de telle sorte qu’elles ne se touchent pas entre elles. Sinon, enroulez-les dans du papier journal.

Durant environ 10 jours, observez quotidiennement vos pommes. À la moindre trace de pourriture ou de meurtrissure, retirez la ou les pommes abîmées de la cagette et faites-en du jus. L’objectif est qu’elles ne contaminent pas les autres pommes.

4) Retourner les pommes tous les mois

C’est une étape essentielle à la bonne conservation de vos pommes. En effet, lors de la récolte, placez-les dans une cagette sur une seule couche la queue vers le bas. Puis, chaque mois, retournez-les afin que les sucres puissent se déplacer à l’intérieur.

5) Les autres méthodes de conservation des pommes

Si vous ne pouvez pas entreposer vos pommes durant tout l’hiver dans un local adapté, sachez qu’il existe d’autres méthodes de conservation. En effet, il est également possible de les conserver dans des bocaux, en compotes ou encore en confitures !

Articles liés : 

Champignons : 6 méthodes simples pour les conserver

Haricots verts : les 2 techniques pour les conserver très longtemps

Courges : quand les récolter et comment les conserver

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de