in , ,

Potager : 4 solutions naturelles contre les maladies du jardin

Crédits : Lex20 / iStock

L’une des plus grandes craintes du jardinier est l’apparition de maladies au sein de son jardin ou potager. Dès qu’une maladie s’installe, il est généralement très difficile de s’en débarrasser et cela finit par ravager toute la culture. Bien sûr, il existe des traitements, mais beaucoup d’entre eux contiennent des produits chimiques, ce qui n’est pas du tout adapté à un potager bio. Une des meilleures techniques est d’apprendre à vos légumes à se défendre plutôt que de devoir les traiter. La biodiversité doit suivre son cours et ne pas être perturbée par les actions de l’homme. Voici 4 solutions 100 % naturelles contre les maladies du jardin et respectueuses de la nature.

1) Le cuivre antimildiou

Le cuivre d’origine naturelle est autorisé pour les cultures biologiques. Cependant, il n’est pas adapté à tous les légumes comme la laitue par exemple. Une solution liquide à base d’hydroxyde de cuivre reste tout de même moins agressive que la bouillie bordelaise. Les propriétés fongicides du cuivre luttent contre le mildiou et les autres maladies bactériennes. Vous pouvez donc utiliser cette solution en prévention. Pour cela, pulvérisez le liquide sur les jeunes plantes, car le mildiou attaque fort et la culture est le plus souvent irrécupérable.

Il est également possible de traiter soit par temps pluvieux, soit en période d’infestations (renseignez-vous auprès de vos voisins ou de votre région) en pulvérisant le produit sur les feuillages des tomates tous les 8 à 10 jours.

2) Arroser au pied des plantes

Les feuilles rugueuses de certains légumes comme les tomates, les aubergines ou encore les courges conservent l’humidité plus longtemps. Malheureusement, des feuilles humides favorisent l’apparition du mildiou et de l’oïdium. Ainsi, ce petit geste facile aide à la prévention des maladies. Pour cela, utilisez un tuyau poreux ou un système goutte à goutte pour arroser les plantes à leur pied.

mildiou oïdium potager maladies
Crédits : Chayanan / iStock

3) Le soufre contre l’oïdium

Les courges sont les premières victimes de l’oïdium (aussi appelé blanc). Qu’il soit sous forme de liquide ou en poudre, le soufre est un fongicide redoutable. Mais pour utiliser cette solution, il faut être très vigilant. En effet, veillez à ce que la température se situe entre 15 et 28°C avant de faire utilisation du soufre. Au-delà de 28°C, le soufre devient toxique et en dessous de 15°C, préférez le cuivre. Si vous vous trouvez dans la température idéale, diluez le soufre (liquide ou en poudre) et pulvérisez la solution directement sur les feuilles.

4) La prêle pour prévenir

Préparée en décoction, la prêle est une plante sauvage qui agit en préventif et permet de lutter contre les maladies dues à des champignons. Oïdium, rouille, taches noires du rosier ou mildiou n’ont qu’à bien se tenir ! Pour prévenir des maladies, mais aussi renforcer les végétaux, diluez la prêle dans de l’eau de pluie ou de source, puis pulvérisez directement sur et sous les feuilles. En cas de traitement, si cela ne suffit pas, utilisez une solution à base de cuivre.

Il est important de bien connaître son potager pour éloigner toutes les maladies, même si elles ne sont pas toujours inévitables !

Source

Articles liés :

Bicarbonate de soude : un désherbant 100% naturel

Engrais : 8 fertilisants naturels efficaces à faire soi-même

Désherbant : la plus puissante des recettes 100% naturelles

Potager : 4 solutions naturelles contre les maladies du jardin
noté 5 - 1 vote