in

Poulailler : comment l’installer dans son jardin ?

Crédits : giallopudding / Pixabay

Un élevage de poules, ça ne s’improvise pas. Qui n’a jamais rêvé de posséder ses propres poules, de s’en occuper et d’être fier de cet accomplissement ? En plus d’être des animaux écolos qui mangent les épluchures, les pâtes, les salades, les fromages, les bonnes herbes ou les déchets du potager, les poules vous permettront d’avoir de bons œufs frais toute l’année. Mais avant d’en acheter, il y a plusieurs points à voir, des précautions à prendre, des installations à prévoir et d’autres paramètres de sécurité et de bien-être. Aujourd’hui, nous allons vous guider dans toutes les étapes de l’installation du poulailler au jardin. 

1) Le choix du poulailler

Il existe une large gamme de poulaillers. Généralement, la taille de celui-ci dépend du nombre de poules que vous allez acquérir. Il y a plusieurs facteurs à définir comme la protection contre les prédateurs par une clôture électrique ou même un filet dans certaines régions à cause des rapaces.

  • La clôture extérieure :

Cette clôture qui encadre le parcours herbeux se choisit en fonction de la race des volailles. Pour les grosses poules (Brahma, Orpington, Meusienne), une hauteur de 1,50 m est amplement suffisante, en revanche pour les poules moyennes ou naines (Gauloise, l’Ardennaise, Java) il faut compter 2 m. Sinon, attention à la fugue !

  • L’abreuvoir :

Contrairement à la mangeoire, aux perchoirs et aux pondoirs qui doivent impérativement se trouver dans le poulailler, l’abreuvoir peut quant à lui être installé à l’extérieur. Cependant, il faudra absolument le maintenir propre ! Encore une fois, le nombre d’abreuvoirs, de pondoirs et autres accessoires à installer dépendra du nombre de poules sous le toit. Généralement, il faut prévoir 2 pondoirs pour 5 pondeuses. Les perchoirs devront tous être fixés à la même hauteur pour éviter les prises de bec ! La position dépend encore une fois de la race des volailles. La poule de Soie par exemple ne vole pas du tout, il lui faudra donc un perchoir au plus près du sol. 1 mètre du sol est la hauteur idéale pour les perchoirs. N’oubliez pas de créer une litière au sol à l’aide de paille ou de copeaux de bois non traités.

2) Poussins ou poulets pour bien démarrer son poulailler ?

Si vous êtes débutant, vous opterez plutôt pour les poulets. En effet, les poussins demandent plus d’attention et il sera plus difficile de les élever sans les bonnes techniques et l’expérience. La meilleure période pour acquérir des adultes est en janvier, juste avant la période de reproduction. Choisissez des poules de plus de 6 semaines. Pour acquérir des poulets de 6 semaines, attendez le printemps.

poulailler poules
Crédits : smellypumpy / Pixabay

3) Combien de poules pour mon poulailler ?

Vous pouvez commencer avec 3 à 5 poules pour un coq si ce sont de grosses poules et même aller jusqu’à 10 poules si elles sont de petite race.

Il est possible de prendre 2 coqs pour 10 poules si les deux mâles sont ensemble depuis leur naissance et que vos poules sont calmes.

Les poules et les coqs adorent gratter le sol, alors si votre terrain se transforme en bourbier c’est que le nombre de volailles est trop important !

4) Coq ou pas coq ?

Les poules peuvent très bien pondre sans la présence d’un coq, leurs œufs ne seront seulement pas fécondés. Il faut penser au bruit qu’il peut provoquer très tôt le matin et qui risque d’être un sujet de dispute avec les voisins.

Cependant, sa présence peut être utile, car il règne sur les poules et règle les problèmes de hiérarchie, mais il les protège également en cas de danger, les aide à trouver de la nourriture et bien sûr il reste indispensable si vous souhaitez des poussins.

Source

Articles liés :

8 astuces pour attirer les hérissons dans votre jardin

Taupes : 7 astuces pour les chasser du jardin sans leur faire mal

Oiseaux : 10 arbustes et buissons pour les accueillir

Poulailler : comment l’installer dans son jardin ?
noté 5 - 2 votes