in ,

Pourquoi tailler ses rosiers au mois de mars ?

Crédits : Nadya So / iStock

Le mois de mars est le mois idéal pour tailler vos rosiers ! Cela est valable pour tout type de rosier, qu’ils soient grimpants, buissonnants, remontants, etc. Certes, l’automne est également une bonne période, mais la fin de l’hiver l’est tout autant. Découvrez pourquoi il est idéal de tailler ses rosiers au mois de mars.

La taille des rosiers au mois de mars

Au mois de mars, les jours deviennent de plus en plus longs et les températures remontent tout doucement. Cela vous permet donc de passer plus de temps dans votre jardin et de préparer toutes vos futures cultures printanières. C’est à partir de ce moment que vous pouvez commencer à vous occuper de la taille de vos rosiers.

Pour certaines régions, il est possible de commencer ce travail au mois de février, mais pour les régions aux hivers les plus froids, il vaut mieux attendre le mois de mars. Il est même possible de repousser jusqu’à avril. Il existe tout de même une exception pour les rosiers non remontants qui se taillent juste après la fin de la floraison durant le mois d’août.

rosiers
Crédits : jackmac34 / Pixabay

La taille des rosiers est une étape importante qui n’est surtout pas à négliger. En effet, si vous ne vous en occupez pas, vous risquez de voir apparaître des pousses de petit bois qui est connu pour étouffer les roses en les privant de lumière.

Il faut également supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure, car comme pour la plupart des plantes, cela épuise inutilement votre rosier. En effet, les roses fanées finissent par se transformer en fruits et produisent donc des graines qui puisent la sève présente dans la plante censée nourrir les plus jeunes branches. Ces dernières sont ainsi privées de la sève nécessaire à leur bonne croissance.

Les gestes à connaître

La lumière joue un rôle important dans la croissance des rosiers. Le cœur de la plante en a besoin et le vent doit pouvoir passer entre les branches. C’est pour cela que la taille est nécessaire : il faut que les éléments puissent atteindre votre rosier.

La taille reste un geste délicat, car il ne faut surtout pas couper les boutons naissants au risque de voir moins de fleurs apparaître. Il est tout de même possible de stimuler la sève vers les nouveaux rameaux en rabattant votre rosier sur deux tiers de sa hauteur.

Les outils sont tout aussi importants que les gestes à effectuer. Ils doivent être désinfectés afin de ne pas transmettre de maladies. Pensez d’ailleurs à brûler les tailles malades pour éviter une propagation dans le jardin.

Prenez soin de vos rosiers et ils vous le rendront. Vous vous en apercevrez rapidement avec leurs floraisons abondantes.