in

Protéger son jardin du vent : 3 astuces à mettre en place

Crédits : KatarzynaBialasiewicz / iStock

Il n’y a rien de plus désagréable que de ne pas pouvoir profiter pleinement de son jardin à cause du vent, et ce ne sont certainement pas les propriétaires de jardin habitant en bord de mer qui nous diront le contraire ! Heureusement, il existe des astuces pour protéger son jardin ou sa terrasse du vent et en faire un véritable havre de paix. 

1) Planter une haie végétale

C’est LA solution pour que le vent ne s’engouffre pas dans votre jardin. Une haie végétale est même bien plus efficace qu’un mur ou qu’une palissade. La raison ? Elle permet non seulement de filtrer le vent (et donc le freiner), mais également de le forcer à passer au-dessus d’elle et donc à contourner le jardin. À l’inverse, un mur renforce la force du vent, car ce dernier ne fait que rebondir violemment dessus, créant des bourrasques.

La clé est donc d’avoir une haie brise-vent relativement épaisse et ne mesurant pas plus de 1 ou 2 mètres de hauteur. Si elle dépasse les 2 mètres, la réglementation impose de la planter à minimum 2 mètres de la limite de votre propriété. Sinon, 50 cm suffisent.

Pour créer votre haie, mélangez des végétaux persistants ET caduques tels que le cyprès de Leyland, le photinia, le if, le chalef, le éléagnus, le laurier-rose, l’aubépine, le cornouiller, le houx, le genévrier ou encore le buis. Et n’hésitez pas à planter deux rangs de haies séparés l’un de l’autre par environ 2 mètres ou, si possible, en quinconce. Cela renforcera votre protection contre le vent.

haie végétale brise-vent
Crédits : Artfoliophoto / iStock

À noter que les haies mettent du temps à pousser. Il faudra donc vous armer de patience. En attendant qu’elles grandissent, vous pouvez mettre en place des protections artificielles, comme des canisses ou des ganivelles.

2) Pailler

L’un des (nombreux) effets négatifs du vent sur le jardin est qu’il dessèche le sol. Or, plus le sol est sec, plus il est pauvre en nutriments et moins les végétaux se développent.

Pour remédier à cela, il est nécessaire de pailler vos plantes, notamment avant une tempête. En effet, le paillage organique permettra d’enrichir considérablement le sol.

3) Arroser plus, mais moins souvent

Lorsque le vent souffle fort, il risque de casser, voire même de déraciner les végétaux de votre jardin. Pour éviter cela, il est nécessaire que ces derniers soient solidement ancrés dans le sol.

Par conséquent, préférez arroser votre jardin moins souvent, mais plus généreusement. De cette façon, les racines de vos plantes s’enfonceront plus profondément dans la terre afin d’aller y puiser de l’eau. Or, plus leurs racines seront développées, plus les végétaux résisteront au vent.

Articles liés :

Jardin : 7 idées d’aménagement pour créer de l’ombre dans son jardin

6 plantes robustes à installer sur son balcon ou sa terrasse

Jardin japonais : 3 conseils pour réaliser son petit coin zen

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de