in ,

Quels sont les aménagements extérieurs pouvant nécessiter une assurance habitation ?

Crédits : Fokusiert / iStock

Les aménagements extérieurs sont trop souvent laissés pour compte dans l’établissement de contrats d’assurance habitation. C’est une erreur déplorable, étant donné que ces aménagements sont généralement aussi fragiles que coûteux. Avec quelques précautions et de légères dépenses supplémentaires, il est possible de mettre à l’abri ces commodités qui participent à rendre la vie plus agréable. Cela dit, il faut d’abord bien saisir le fonctionnement de la police d’assurance afférente, et c’est ce que vous apprendrez dans cet article.

Que recouvre le terme aménagement extérieur ?

assurance jardin
Crédits : aroas / iStock

Il faut faire la différence entre un aménagement extérieur et une dépendance, car ces deux types d’installations ne sont pas considérés de la même manière par les compagnies d’assurance. Un aménagement extérieur désigne tout bien ou facilité établi naturellement ou artificiellement, à l’intérieur des limites d’une propriété tout en étant à l’extérieur du bâtiment principal. Généralement, il s’agit du jardin et de la cour, ainsi que de ce qu’ils intègrent.

Les aménagements extérieurs doivent être inclus dans l’usage global de la propriété. Il y a toutefois une exception notable, concernant l’abri de jardin scellé au sol qui, lui, est considéré comme une dépendance. Les dépendances, elles, sont définies comme toute construction extérieure située dans un rayon de 10 kilomètres autour du logement principal. Il est important de bien spécifier ses souhaits et de se faire établir un devis par des professionnels du domaine.

Quels aménagements extérieurs est-il important d’assurer ?

assurance jardin
Crédits : monkeybusinessimages / iStock

Les aménagements extérieurs sont en général dissociés par les assureurs lors de la mise en place d’une police. Il existe néanmoins dans les contrats multirisques habitation des formules pour lier leur couverture à celle du logement principal.

Cela ne coûte pas grand-chose ; comparaison faite au reste des frais d’assurance. Les avantages d’un tel investissement sont nombreux et concrets. Voici les cas les plus classiques d’assurance aménagements extérieurs.

La piscine

En cas de destruction par la grêle de l’abri, des sanitaires de votre piscine ou de court-circuit du dispositif de filtrage, vous êtes couvert pour toutes les réparations.

Le jardin

Les intempéries peuvent ravager votre jardin, l’inondant et détruisant les petites installations et commodités qu’il contient comme les arbres, la pergola, les luminaires, etc. L’assurance vous indemnisera.

La clôture et le portail

Les accidents de rue détruisant les clôtures environnantes sont fréquents. Le cas échéant, vous n’aurez plus à débourser un centime si vous avez prévu une assurance aménagements extérieurs.

Le mobilier de jardin

Il peut arriver que ce dernier soit volé, vandalisé ou détruit par une tempête. Il présente un taux de risque élevé, car exposé en permanence. L’assurance vous épargne des dépenses de remplacement.

La tuyauterie extérieure

Les cas de fuite ou d’obstruction peuvent respectivement gonfler abondamment la facture d’eau ou perturber l’alimentation de toute la maison. L’assurance prend en charge tous les frais d’intervention.

Des normes légales précises

Les aménagements extérieurs sont sujets à une réglementation stricte par la loi pour des questions de sécurité et de facilité administrative. Ne pas respecter ces normes légales vous exposera à des sanctions judiciaires pouvant aller jusqu’à 45 000 € d’amende.

C’est le cas par exemple pour les piscines qui, comme chacun le sait, nécessitent non seulement un entretien constant pour raisons d’hygiène, mais aussi une architecture précautionneuse pour limiter au maximum les risques de glissade ou de noyade.

Votre assureur ne vous fournira pas de police pour une piscine si cette dernière n’est pas équipée d’une barrière, une couverture de sécurité ou une alarme, toutes aux normes prévues par la loi.