in ,

Queue de lion : plantation, culture et conseils d’entretien

Crédits : averess / iStock

De son vrai nom Leonotis leonurus, la queue de lion est une plante originale et atypique pour orner votre jardin. Originaire d’Afrique du Sud, elle se démarquera dans le jardin par la disposition de ses fleurs orange tout au long de sa tige. Elle vivra idéalement dans le sud de la France où le thermomètre descend très rarement sous les 0°C. Découvrez comment dompter cette crinière de lion !

Où et quand planter la queue de lion ?

La queue de lion se plante en plein soleil plutôt contre un mur exposé plein sud. Cela la protégera du froid et du vent. Elle se plante durant le printemps entre 13 et 18°C. Le leonotis leonurus s’adapte à tous les sols bien drainés, voire secs, mais aussi riches en humus. Tout ce que demande la queue de lion, c’est un sol fertile. Il est possible de cultiver cette plante en pot. Dans ce cas, il ne faut simplement pas oublier de déposer une couche de drainage dans le fond.

Ce qu’il faut savoir de la queue de lion

La queue de lion est un arbuste qui possède une croissance assez rapide et qui possède une touffe évasée en son sommet. Sa taille peut atteindre jusqu’à 3 m de haut. Lancéolées, légèrement dentées ou pleines, les feuilles de cet arbuste sont semi-persistantes. Elles mesurent environ 7 à 12 cm de long avec un duvet assez dense en surface. Elles peuvent tomber ou pas. En fait, cela varie selon le climat du lieu où elle est plantée.

Tout du long de la tige, des fleurs tubulaires, velues et d’une couleur rouge-orangé éclatant, apparaissent à la fin de l’été jusqu’en octobre. Les fleurs offrent aux insectes pollinisateurs et aux oiseaux tout le bonheur qu’il leur faut. Quand l’hiver vient, les feuilles fanent, sèchent et restent sur la plante.

Leonotis leonurus queue de lion
Crédits : nickkurzenko / iStock

Comment entretenir la queue de lion ?

Il faut surtout arroser la queue de lion durant l’été, mais elle résiste plutôt bien aux sécheresses. Il n’est pas utile de l’arroser durant l’hiver. Paillez simplement le pied pour que ce dernier résiste aux gelées de cette saison froide. Il faut également surveiller si la plante n’est pas attaquée par des araignées rouges, c’est le seul nuisible dont il faut se méfier.

Pour les plants en pot, n’oubliez pas d’apporter de l’engrais au printemps. Vous pouvez aussi pincer les tiges pour encourager leur ramification.

Ses bienfaits

En Afrique du Sud avant l’arrivée des colons, le peuple se servait des feuilles pour leurs propriétés médicinales sous forme d’anti-inflammatoire, antalgique, antidiabétique, mais aussi de manière récréative, car les feuilles sont euphorisantes lorsqu’elles sont fumées.

Source

Articles liés : 

Nénuphar : comment cultiver cette fleur aquatique ?

Kalanchoé : conseils d’entretien pour faire refleurir cette plante grasse

Oeillet : tous les conseils de plantation et d’entretien

Queue de lion : plantation, culture et conseils d’entretien
noté 5 - 1 vote[s]

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Sarah M'Barki, rédactrice jardinage et bricolage

Écrit par Sarah M'Barki, rédactrice jardinage et bricolage

J’ai toujours été reconnaissante à l’égard de ce que la nature nous offre, c’est donc naturellement que la passion pour le jardinage m’est venue. J’essaie au mieux d’adopter un mode de vie le plus respectueux de l’environnement possible, et c’est pour cela que je vous dévoilerais chaque jour tous mes secrets et astuces naturels pour entretenir votre jardin et votre potager… Sans oublier les délicieuses recettes bio inspirées tout droit du potager !