in

Ronce du Tibet : plantation, culture, entretien et multiplication

Crédits : wikipedia

La ronce du Tibet est un arbuste qui pousse sur le toit du monde à des sommets pouvant atteindre 4000 m d’altitude. Les fleurs qu’il produit sont d’un rose vif, puis des fruits de couleur noire prennent leur place et font la joie des petits mammifères ainsi que des oiseaux. Son large feuillage de couleur verte avec un duvet blanc sous les feuilles peut mesurer jusqu’à 2 à 3 m de haut. À l’arrivée de l’hiver, les tiges forment en outre des cascades argentées. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur la ronce du Tibet, une belle plante hivernale.

Où, quand et comment planter la ronce du Tibet ?

La plantation de cet arbuste a lieu au printemps ou à l’automne. La ronce du Tibet apprécie les lieux en plein soleil ou à la mi-ombre en fonction du climat de la région. La terre doit être suffisamment riche et plutôt drainante. Étant très rustique, cet arbuste couvert de feutre blanc peut survivre à des températures pouvant atteindre -15°C.

Rubus thibetanus ronce du tibet
Crédits : wikipedia

Entretien

L’arbuste demande peu d’entretien. Il doit surtout avoir un apport en eau suffisant après la plantation. En effet, la première année, l’arrosage est important pour une bonne implantation. Ensuite, il suffit de l’arroser seulement lorsqu’il fait très chaud.

Pour la taille, coupez à environ 20 cm du sol seulement tous les 3 ans afin de le rajeunir et de stimuler les pousses.

La multiplication

Il est possible de multiplier la ronce du Tibet. Pour cela, il suffit de replanter les rejets encore enracinés. Il est aussi possible de réaliser des boutures lorsque le printemps touche à sa fin.