in

Rosier : 10 astuces 100% naturelles pour avoir de beaux rosiers

Crédits : pasja1000 / Pixabay

Le rosier demande un certain savoir-faire pour se développer et prospérer sur le long terme. Cette belle fleur d’été demande certes un peu d’attention, mais l’entretien n’est pas si difficile que ça. Le mieux est d’utiliser des astuces naturelles et toutes simples afin de préserver l’environnement et de permettre au rosier de s’épanouir pleinement. Être à l’écoute de la nature, c’est mettre toutes les chances de son côté pour une floraison somptueuse ! Voici 10 astuces 100% naturelles très simples pour avoir de beaux rosiers dans son jardin.

1) Récupérer la cendre du bois

Si vous avez la chance de posséder une cheminée, il est possible de recycler les cendres du bois brûlé. En effet, déposer un peu de cendre de bois au pied des rosiers permet d’éloigner naturellement les insectes nuisibles à vos rosiers.

2) Un arrosage régulier et efficace

Le rosier ne tolère l’arrosage qu’à la base du plant, évitez donc de mouiller les feuilles, les fleurs ou les tiges. Cela affectera vos plantes et attirera les insectes… bonjour la cata ! L’arrosage s’effectue environ tous les dix jours. Les racines étant profondes, elles résistent assez bien, mais attention aux périodes de sécheresse : dans ce cas-là, vous pouvez rapprocher votre arrosage à cinq jours.

3) Tailler au bon moment

La période de taille est différente suivant la variété du rosier. Les rosiers remontants se taillent en hiver alors que les non-remontants se taillent en été juste après la floraison. En fin de floraison, supprimez 1/3 des branches (à trois yeux) ayant fleuri en gardant un bourgeon orienté vers l’extérieur. Pour les variétés non remontantes, coupez plus bas et supprimez tous les rameaux ayant déjà fleuri. Il est toujours important de supprimer les branches mortes.

4) Sa plantation : une étape décisive

Pour tout savoir sur la plantation du rosier, n’hésitez pas à consulter cet article. Tout d’abord, le choix de la période dépend de la variété : les plants à racines nues se plantent de fin octobre à mi-avril alors que les plants en végétation issus de culture en conteneur se plantent d’avril à octobre. Les rosiers n’aiment pas les sols calcaires qui font jaunir les feuilles et les sols argileux sont trop compacts pour les racines qui risquent l’asphyxie. Le sol ne doit pas être humide. Privilégiez une exposition sud-est ou sud-ouest.

5) Éloigner maladies et parasites

Le rosier est souvent (et malheureusement) sujet aux maladies, particulièrement à la rouille et à l’oïdium. Les coccinelles sont pratiques contre les pucerons. Mais sans coccinelles, privilégiez des produits naturels comme ce spray anti-insectes fait-maison naturel et non toxique. Une autre astuce totalement naturelle et avantageuse pour éloigner les nuisibles est de planter de la lavande, de la ciboulette ou de l’ail autour des plants de votre rosier !

roses
Crédits : castleguard / Pixabay

6) Rotation des cultures et fertilisant

Comme la plupart des plantes, on ne replante pas des rosiers sur une terre ou il y avait déjà des rosiers. Si vous souhaitez vraiment replanter à cet emplacement, il va vous falloir changer la terre sur au moins 60 cm de profondeur ! Au printemps, apportez de l’engrais spécial rosier riche en magnésium. En automne, il est possible d’apporter du Patenkali également riche en magnésium et en potasse.

7) Choisir la bonne variété

Avant de vous lancer dans un achat impulsif de rosier, renseignez-vous autour de vous (internet, magazine spécialisé, fleuriste, jardinier, etc.) afin de choisir des rosiers qui correspondent à votre climat. Les rosiers ayant un label tel que la mention ADR garantissent des rosiers robustes qui fleuriront à coup sûr ! Privilégiez aussi les rosiers ayant reçu des prix dans les concours nationaux et internationaux.

8) Les rosiers en hiver

Même si la neige est un excellent isolant pour les plantes, il faut se méfier du froid ! Même si le rosier est très résistant, le gel ne pardonne pas. Si les températures descendent sous -10 °C, buttez le rosier avec une butte de terre de 12 cm de haut environ afin de recouvrir les branches et de protéger le point de greffe.

9) Des fleurs radieuses et pleines de vie

Pour obtenir de remarquables roses, il est important de supprimer les fleurs fanées et les boutons latéraux et de garder une seule fleur terminale.

10) Choisir le bon porte-greffe

Il est important de bien choisir le bon porte-greffe de ses rosiers. Choisissez le Rosa laxa pour les terres calcaires et dans le nord. Le Rosa multiflora plutôt dans le sud et des terrains non calcaires. Le Rosa canina risque un rejet de la souche, mais il est efficace pour le bord de mer et les sols très calcaires, voire caillouteux.

SourcesGammvert10-trucs

Articles liés : 

Rosier : tout savoir sur sa plantation

Désherbant : la plus puissante des recettes 100% naturelles

Potager : 24 légumes à associer et à éloigner

Rosier : 10 astuces 100% naturelles pour avoir de beaux rosiers
noté 3.5 - 4 votes