in

Sapin de Noël : comment le choisir pour respecter l’environnement ?

Crédits : Pexels / freestocks.org

À l’approche des fêtes de fin d’années, impossible de couper à certaines questions pour qui veut respecter les traditions en vigueur à cette période. Et parmi celles-ci, le sapin de Noël figure en bonne place. En effet, si de plus en plus de personnes font le choix d’en faire un par leurs propres moyens, la majorité des foyers optent pour un sapin naturel. Mais est-il possible d’en choisir un qui respecte un maximum l’environnement ? 

Il est déjà important de choisir un sapin de Noël qui se fonde parfaitement dans son logement, alors les choses semblent se compliquer quand il s’agit d’en sélectionner un qui ne génère pas trop de pollution. Et pourtant, rien de plus simple en suivant quelques indications !

Quelle est la meilleure option ? 

Cela paraît évident, et pourtant ! Pour celles et ceux qui hésitent encore entre un sapin artificiel et naturel, mieux vaut opter pour la seconde proposition. Bien souvent, les sapins artificiels sont en plastique – ce qui n’a rien d’écologique – et / ou génèrent une empreinte carbone conséquente lors de leur voyage de leur pays de fabrication vers le nôtre.

L’achat d’un sapin naturel ne contribue pas à la déforestation

On pourrait en effet penser que les sapins coupés chaque année pour les fêtes de Noël et du Nouvel An participent à ce mouvement qui met la planète en danger. Toutefois, il ne faut pas oublier que les sapins que l’on trouve dans le commerce sont bien souvent plantés et cultivés dans ce but précis ! Le tout sur des terres prévues à cet effet, qui sont parfois en friche et qui ont besoin de stabiliser leurs sols.

Quid des pesticides ? 

Il est vrai qu’ils sont utilisés dans la culture des sapins, et se retrouvent bien souvent dans les nappes phréatiques via les sols. À défaut de ne plus en utiliser, les producteurs et productrices ont largement réduit la part des pesticides dans les exploitations françaises. Des efforts à encourager !

sapin Nordmann plantation
Crédits : iStock : ricochet64

Faire le choix du made in France

Tout d’abord, mieux vaut privilégier un sapin d’origine française. De nombreuses exploitations fournissent des sapins de Noël made in France, et sont répertoriées par l’Association française du sapin de Noël naturel. Cette dernière vise à mettre en avant la qualité des sapins français – qui pour la plupart sont plantés en Bourgogne et dans le Jura. Cela permet de consommer local et de limiter autant que faire se peut leur empreinte carbone.

Comment savoir pour quel sapin naturel opter ?

Le sapin favori des Français est sans nul doute le Nordmann, malgré son prix plus élevé que les autres. Mais voilà : bien qu’il en existe des Français, ces arbres viennent relativement souvent de forêts européennes. Même s’il est moins résistant que ce dernier, l’épicéa se cultive plus largement en France. Il permet en effet de stabiliser des sols parfois inexploités, ce qui explique cette popularité !

Les labels pour se repérer

Il existe quelques labels sur lesquels il est possible de s’appuyer pour acheter un sapin. Citons par exemple les labels Plante bleue, MPS (qui lui est international) ou Fleurs de France qui privilégient des moyens de production plus attentifs à l’environnement. Il existe aussi des sapins certifiés bio ! D’autre part, les marques des sapins ne manquent pas de nous renseigner sur leur provenance pour pouvoir acheter local.

Articles liés :

Sablés de Noël faciles : des biscuits pour toute la famille !

Hellébore, la Rose de Noël : conseils de plantation et entretien

Parfums d’hiver : 4 astuces 100 % naturelles pour une maison qui sent bon