in ,

Sécheresse au jardin : comment protéger le jardin de la canicule ?

Crédits : Sasiistock / iStock

Nous voilà en plein été et le soleil bat son plein. S’il est très plaisant de profiter de son extérieur lorsqu’il fait bon, cela devient plus compliqué lorsque la chaleur se fait étouffante. Le jardin peut lui aussi facilement souffrir de la sécheresse et plus globalement de la canicule. Les végétaux risquent de brûler sous le soleil ardent et de manquer d’eau puisque celle-ci finit par s’évaporer. Les nuits peinent à être fraîches, c’est pour cela qu’il faut protéger son jardin en réalisant ces quelques gestes simples pour limiter les dégâts. Voici nos conseils.

Protéger son potager

En France, la sécheresse est annoncée lorsque s’écoulent 15 jours sans pluie. Les végétaux ont alors besoin du jardinier pour continuer à vivre. Au potager, les pertes peuvent être difficiles à supporter, surtout si l’on a passé beaucoup de temps à s’en occuper. Quelle frustration de perdre les fruits de son dur labeur ! Durant la canicule et la sécheresse, les fruits et légumes du potager subissent le manque d’eau et les brûlures du soleil. La terre devient alors craquelée et une croûte dure se forme à la surface. L’eau a alors du mal à pénétrer dans les profondeurs de la terre. Pour remédier à cela, un binage est nécessaire.

Biner la  terre permettra non seulement à l’eau d’arrosage de mieux passer, mais aussi de supprimer les mauvaises herbes qui la pompent inutilement. Ensuite, il sera nécessaire de poser un paillage d’au moins 20 cm d’épaisseur afin de limiter les évaporations d’eau et la pousse de nouvelles mauvaises herbes.

Et pour finir, le geste essentiel est bien sûr l’arrosage. Arrosez vos plantes au pied de chacune d’elle après le coucher du soleil. L’idéal serait l’installation d’un système d’arrosage automatique avec programmateur intégré.

secheresse canicule
Crédits : DLeonis / iStock

Protéger son balcon

Les plantes cultivées au balcon subissent elles aussi les méfaits de la chaleur extrême. D’ailleurs, ces plantes sont encore plus vulnérables, car elles sont généralement cultivées en pot et donc dans un espace restreint. Elles ne peuvent pas chercher l’eau en profondeur que l’on peut trouver dans un terrain naturel.

Il faudra alors arroser plus régulièrement, voire quotidiennement. Pour éviter que les feuillages brûlent, vous avez la possibilité d’installer un voile d’ombrage. Par ailleurs, si vous êtes exposé plein sud, évitez de placer des plantes fragiles et tournez-vous vers de plantes plus robustes comme les cactées.

Protéger son jardin d’ornement

Au jardin d’ornement, ce sont les haies, les massifs de fleurs et les bordures qui souffrent de la canicule. Comme au potager, un paillis épais sera nécessaire au pied des végétaux pour les garder au frais.

À l’aide d’un brumisateur, rafraîchissez les feuillages des plantes fragiles comme les fougères une fois le soleil couché. Ne mouillez pas le feuillage lorsque le soleil est encore présent, cela brûlerait immédiatement les feuilles. Attention, certaines plantes sont enclines à contracter des maladies cryptogamiques à cause de l’humidité du brumisateur, c’est le cas des asters ou des rosiers.

Encore une fois, privilégiez les plantes robustes capables de s’adapter aux conditions extrêmes. L’arrosage sera encore une fois quotidien durant cette période.

Les plantes en serre

Vous vous doutez que la serre se transforme en vraie fournaise durant l’été. Il faudra alors sortir les plantes dans le jardin à la mi-ombre. Aérez la serre en ouvrant les fenêtres et si vous le pouvez installez des stores ou à défaut des draps légers sur les fenêtres pour faire descendre la température. Arrosez vos plantes généreusement en soirée. Attention à l’excès d’humidité qui favorise les moisissures et autres maladies.