in

Semis en poquet : pour quelles plantes et quelle est la technique ?

Crédits : jcesar2015 / Pixabay

Il existe différentes façons de semer au sein du jardin. Tout comme le semis à la volée et le semis en ligne, les semis en poquet font partie des semis en place. Le semis en poquet concerne plusieurs fruits, légumes et fleurs qui ont une levée aléatoire. Cette technique consiste donc à placer plusieurs graines dans un même trou pour que la culture ait toutes ses chances. Elle s’adresse aussi aux plantes qui ne supportent pas le repiquage. Donc au lieu de déplacer les plants, on élimine (ou éclaircit) celles qui sont en trop. Venez comprendre et découvrir la technique du semis en poquet ! 

1) Quelles variétés semer en poquet ?

Comme dit plus haut, un certain nombre de variétés de plantes (légumes, fleurs, fruits) sont concernées par la technique du semis en poquet. Généralement, cela concerne les grosses graines comme les haricots, les petits pois, le maïs, les fèves, les courges, les capucines, l’ipomée, les pois de senteur, etc.

2) Comment semer en poquet ?

La technique du semis en poquet est très facile. Pour commencer, votre ligne de semis doit être droite et régulière. Pour cela, tirez un cordeau et creusez des trous (les poquets) de 10 cm de profondeur et à distance régulière (entre 20 et 80 cm selon les espèces) le long de celui-ci. Pour les distances, comptez par exemple 30 cm pour les haricots et les fèves, 40 à 50 cm pour les fleurs grimpantes et 80 cm pour les cucurbitacées. Dans chaque poquet, versez de l’eau. Une fois la terre bien humide, placez 2 à 5 graines, encore une fois selon les espèces. Puis saupoudrez de la terre sur les graines. Il ne faut pas trop les enfouir, alors on ne remet pas toute la terre retirée. Les graines doivent être enfouies sous deux fois leur taille de terre seulement.

Il ne faudra pas tasser la terre ni l’arroser après le semis. Le mieux est de bien mouiller la terre avant de placer les graines et de ne plus arroser jusqu’à la levée. Cependant, encore une fois, cela dépend des espèces et de la météo.

Une fois les plantules développées, il faudra éclaircir afin de ne garder que 2 sujets par poquet. Pour les légumineuses, il est possible de garder tous les sujets. À vous de jouer !

jardin jardinage
Crédits : congerdesign / Pixabay

Source

Articles liés : 

Terre sableuse : 8 plantes idéales pour un sol sableux

Marcottage : comment bien marcotter ses plantes d’intérieur ?

Zéro déchet : voici les fruits et légumes qui se replantent à l’infini !

Semis en poquet : pour quelles plantes et quelle est la technique ?
noté 5 - 2 votes