in

Staphylin : l’insecte scorpion ami du jardinier

Crédits : Eileen Kumpf / iStock

Ce petit insecte, bien que physiquement impressionnant, est en réalité inoffensif. Le staphylin est même un véritable allié du jardin. N’ayez crainte de lui et faites en sorte de préserver son espèce, car derrière son apparence de scorpion qui peut impressionner, cet insecte aide le jardinier à protéger ses cultures au jardin et au potager. Si vous l’apercevez, cela ne peut être que bon signe ! Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le staphylin, l’insecte scorpion.

Les caractéristiques du staphylin

Le staphylin fait partie de la famille des coléoptères. Celle-ci est composée de multiples espèces de staphylins, mais la plus répandue en France reste le staphylin odorant (Ocypus olens). Il mesure entre 2 et 3 centimètres et possède une couleur d’un noir profond et brillant. Son corps est quant à lui plat et recouvert de plusieurs segments. Lorsqu’il se sent en danger, il est capable de redresser ces segments qui forment alors une carapace, un peu comme un scorpion. Pour effrayer encore plus son prédateur, le staphylin ouvre ses mandibules et relâche une forte odeur, d’où son nom de staphylin odorant.

staphylin Ocypus olens
Crédits : GlobalP / iStock

Sa vie au jardin

Comme la guêpe, le staphylin est un insecte nécrophage. Il mange principalement des insectes morts, mais aussi des mollusques du jardin comme la limace ou l’escargot. Il se nourrit également des matières organiques en décomposition et de certains champignons. Actif plutôt de nuit, la journée il se réfugie sous les pierres ou dans les tas de bois.

Les staphylins se reproduisent durant le printemps. Les femelles vont ensuite déposer leurs œufs dans des lieux sombres et humides. Quand les œufs éclosent, les larves vont alors vivre à même le sol et se nourriront exclusivement de petites proies. La larve aura entre deux et trois mues avant de devenir adulte à la suite d’une nymphose qui dure généralement un mois.

staphylin Ocypus olens
Crédits : Ines Carrara / iStock

Un ami du jardinier

Le staphylin comme la coccinelle, le gendarme ou l’araignée, participe à la régulation des ravageurs du jardin. Il est  donc important de le compter parmi la faune de celui-ci. Pour cela, préparez-lui de petits abris tels que des tuiles ou des bûches disposées sur le sol aux alentours du potager.

Une espèce particulière de staphylin, l’Aleochara, est même utilisée dans la lutte biologique. Les adultes pondent leurs œufs dans les pupes* de certains parasites. La mouche du chou fait d’ailleurs partie de ses victimes préférées et est ainsi rapidement éradiquée des cultures.

*Il s’agit du stade intermédiaire entre l’état de larve et celui d’imago au cours de la métamorphose des larves