in

Tamarinier : semis, plantation, culture, entretien et récolte

Crédits : Dinesh Ahir / iStock

Le tamarinier (Tamarindus indica) est un arbre original qui produit des fruits comestibles. On le surnomme aussi tamarin ou dattier indien. On le retrouve surtout aux Antilles ou en Inde puisque c’est un arbre qui a besoin d’une température extérieure d’au moins 15°C pour pousser. Découvrez comment cultiver le tamarinier.

Où et quand cultiver le tamarinier ?

Comme expliqué dans l’introduction, le tamarinier a besoin de beaucoup de chaleur pour s’épanouir. Il lui faut par ailleurs une exposition bien ensoleillée pour qu’il puisse bénéficier d’un maximum de luminosité. Il n’est toutefois pas très difficile concernant la nature du sol, à condition que celui-ci soit bien drainé.

La période idéale pour la plantation est bien sûr le printemps, lorsque les températures sont propices au conditionnement de l’arbre.

Si vous partez sur des semis, c’est toujours au printemps que cela se passe, mais en mini-serre chauffée à 21°C minimum.

tamarin tamarinier
Crédits : klebercordeiro / iStock

Comment planter le tamarinier ?

Pour la plantation, creusez un trou d’environ 25 cm de largeur et de profondeur. Séparez délicatement les racines de la motte et placez l’arbre au milieu du trou. Ajoutez un tuteur en veillant à ne pas blesser les racines. Rebouchez et tassez la terre. Attachez l’arbre à son tuteur et arrosez généreusement.

Il est possible de cultiver le tamarinier en pot dans un grand bac percé dans le fond. Ajoutez des billes d’argile pour améliorer le drainage. Concernant le substrat, réalisez un mélange de 1/4 de terre de bruyère, 1/4 de sable et une moitié de terreau. Une nouvelle fois, faites très attention aux racines, car elles sont très sensibles.

L’entretien

Une fois bien installé, le tamarinier demande peu d’entretien. Il faut simplement bien le tuteurer lorsqu’il est jeune. Il est possible de le retirer après 5 ans.

Les sujets en pot doivent être mis à l’abri dès la fin de l’automne pour ne pas périr du froid. Au printemps, stimulez la croissance en apportant de l’engrais riche en potassium et en azote.

L’arrosage doit être régulier surtout les premières années et pour les sujets en pot. Réduisez toutefois l’apport en eau durant l’hiver.

Il n’est pas nécessaire de tailler le tamarinier, sauf pour éliminer les branches mortes et pour lui redonner une belle silhouette.

La récolte

La récolte de la datte d’Inde se réalise au sécateur. Lorsque les gousses brunissent, il est alors temps de les cueillir. Choisissez bien vos fruits, car une fois récoltés, ils arrêtent de mûrir.

Pour conserver les gousses, faites-les sécher au soleil et stockez-les dans un lieu sec.

En cuisine

On utilise la pulpe de tamarin présente dans les gousses. Il est possible d’en faire des confitures, des boissons, des sorbets ou encore des pâtes de fruits. Il est même envisageable d’en faire de la farine en faisant cuire les graines dans l’eau puis en les faisant griller. Il suffit ensuite de les mixer.

Le fruit facilite la digestion, mais attention il a un effet légèrement laxatif.