in

Terre de diatomée : de quoi s’agit-il et comment l’utiliser ?

Crédits : Helin Loik-Tomson / iStock

La terre de diatomée est un terreau d’origine naturel que l’on appelle aussi terre d’infusoires ou encore kieselguhr. Très utilisée au sein du jardin, elle est composée de squelettes d’algues broyés. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur la terre de diatomée et son utilisation.

Comment utiliser la terre de diatomée au jardin ?

La terre de diatomée est utilisée pour lutter contre certains nuisibles, qu’ils soient en intérieur ou dans le jardin. En effet, elle est souvent utilisée contre les punaises de lit, les blattes, les araignées et contre de nombreuses autres petites bêtes qui vivent dans nos maisons. Elle fonctionne de la manière suivante : la terre dessèche les insectes en aspirant l’huile de leur exosquelette.

On la trouve dans le commerce, généralement dans le rayon des pesticides. La terre de diatomée s’utilise aussi sur les poules pour vaincre les acariens du sang. Il s’agit donc d’un indispensable dans une basse-cour. Cette poudre blanchâtre est également un excellent anti-fourmis.

terre de diatomée
Crédits : Spitfire1973 / iStock

Lors de l’application du produit, il est préférable de porter un masque ainsi que des gants. Il est également primordial d’éloigner les enfants ainsi que les animaux de compagnie tant que la poudre n’est pas entièrement déposée sur le sol.

Pour une application en extérieur, veillez à ce qu’il ne pleuve pas dans la journée, sinon il vous faudra recommencer le processus.

Il est également possible d’utiliser la terre de diatomée sous forme de pulvérisations. Pour cela, il suffit de réaliser une solution contenant 1 tasse de terre pour 2 litres d’eau. Mélangez bien la solution puis vous pourrez l’appliquer comme une peinture sur les arbres et les arbustes.

Pensez par ailleurs à conserver votre terre de diatomée dans un lieu sec pour que son efficacité reste optimale.

Les dangers

Pour l’Homme, la poudre de diatomée n’est pas dangereuse lorsqu’elle est manipulée avec soin. Toutefois, comme toute poussière lorsqu’elle est inhalée, elle provoque des démangeaisons ou une légère toux. Lorsqu’elle est sur la peau, elle va l’irriter et l’assécher. C’est pour cela qu’il faut s’équiper d’un masque, de gants, voire même de lunettes de protection.