in ,

Théier : cultiver des feuilles de thé chez soi

Crédits : ranmaru_ / iStock

Le théier (Camellia Sinensis) est une plante comestible qui se cultive autant en pot qu’en pleine terre. Il mesure en moyenne 1,50 m, mais peut monter jusqu’à 4m de hauteur dans la nature. Le théier devient alors un arbuste idéal pour les petits jardins. Découvrez comment cultiver le théier.

Où, quand et comment cultiver le théier ?

Le théier peut se planter en toute saison, mais toujours en dehors des périodes de gel ou de forte chaleur. Le printemps semble donc la période idéale.

Entre avril et juin, choisissez un lieu plutôt ombragé ou mi-ombragé. Votre plante doit être à l’abri des vents, car elle craint les courants d’air. Elle apprécie les températures douces et humides, c’est donc une plante idéale pour la côte atlantique par exemple.

Bien qu’elle soit légèrement rustique (-7°C), il est tout de même préférable de rentrer le théier à l’abri dans une serre ou une véranda.

Le sol doit être frais, acide (terre de bruyère), aéré et surtout bien drainé.

Il est également possible de cultiver le théier en pot que vous sortirez de mai à octobre.

Camellia sinensis théier
Crédits : igaguri_1 / iStock

L’entretien

Paillez le sol autour de votre théier avec de l’écorce de pin. L’arrosage doit se faire dès que la surface du sol est sèche. Durant l’été, pensez à brumiser les feuilles.

Le théier ne demande pas plus d’entretien.

La récolte des feuilles 

Il peut y avoir une à deux floraisons par an. Ce sont de toutes petites fleurs blanches au coeur jaune. Toutefois, ce sont les feuilles persistantes que l’on récolte.

Récoltez ces feuilles aromatiques sur un arbuste ayant au minimum 3 ans durant le mois de juin et de préférence le matin pour garder toutes les saveurs.

Il suffit ensuite de les faire sécher à l’ombre durant 24h puis les enfourner à 90°C, mais en gardant le four ouvert. Il vous faudra sûrement plusieurs essais pour réussir parfaitement la technique du séchage. Il ne vous restera plus ensuite qu’à les faire infuser !