in

Tillandsia : tout savoir sur la « fille de l’air »

Crédits : seven75 / iStock

Le tillandsia fait partie de la famille des broméliacées et il est originaire du sud des États-Unis et d’Amérique centrale. Sa forme épurée apporte de la légèreté et elle peut facilement être suspendue. En effet, cette plante épiphyte se cultive avec ou sans terreau. C’est une plante qui ne dispose d’aucun système racinaire. En réalité, elle s’adapte à tous les supports et sa floraison vous épatera. Vous pourrez admirer une inflorescence colorée ou des teintes allant du vert au gris argenté. Du coup, cette plante pour le moins originale plaira à coup sûr aux artistes dans l’âme. Et en plus, elle est très facile d’entretien. Voici tous les gestes utiles pour entretenir le tillandsia, cette magnifique plante d’intérieur ornementale.

Où pousse le tillandsia ?

La particularité de la fille de l’air, c’est qu’elle n’a besoin d’aucun substrat pour se développer. Ainsi, le tillandsia pousse un peu partout, mais surtout là où aucune autre plante ne pousse. On la retrouve sur de la roche, des cactus, des arbres et même sur des poteaux électriques !

Pour cultiver le tillandsia, il vous suffira donc de placer la plante sur un support végétal tel qu’un morceau de bois ou un support minéral comme de la roche. Vous pouvez aussi le cultiver sur de simples morceaux de liège en l’attachant avec des fils de nylon transparent. Sous nos latitudes, la fille de l’air se cultive en intérieur ou en serre. Seule exception pour les régions les plus chaudes qui ont la possibilité de l’installer dans le jardin.

Mais si vous tenez à cultiver la fille de l’air en pot, sachez que certaines variétés de tillandsias se contentent d’un terreau pour orchidée.

tillandsia
Crédits : TonyBaggett / iStock

Comment entretenir le tillandsia ?

Le tillandsia est gourmand en lumière, mais ne le placez jamais en plein soleil. Il demande une lumière tamisée une bonne partie de la journée. Le soleil direct risque de brûler ses rosettes. Il supporte des températures allant au-delà des 30°C, mais périt en dessous des 5°C.

Arrosage :

Le tillandsia ne s’arrose pas vraiment, mais il a besoin d’un certain taux d’humidité perpétuel. Il craint l’eau calcaire, privilégiez donc l’eau de pluie ou l’eau de source. Bassinez son feuillage une à deux fois par jour et plus en période de fortes chaleurs. Pour cela, munissez vous d’un flacon vaporisateur. En hiver, il vous suffira de vaporiser les feuilles une à deux fois par semaine. Apportez de l’engrais faible en azote ou de l’engrais pour orchidées dilué une fois par mois pendant la période chaude.

tillandsia
Crédits : areeya_ann / iStock

Multiplication du tillandsia :

Au printemps, il est facilement possible de multiplier le tillandsia par division des rejets ou par prélèvement d’un morceau de tige. Il suffit de laisser sécher la plaie 1 ou 2 jours avant de planter la tige dans un mélange à parts égales de terreau de feuilles, d’écorce de pin concassée et de tourbe. Vous obtiendrez très rapidement un nouveau plant.

Il est possible de faire des semis, mais cela reste très compliqué. Pour les plus téméraires, vous pouvez essayer de réaliser le semis sur couche chaude à 27°C dans un substrat composé d’un mélange de brindilles de pin broyées et de sphaigne.

La fille de l’air ornera votre intérieur à merveille au milieu des plantes vertes, succulentes et tropicales. Veillez simplement à garder une humidité ambiante. D’ailleurs, elle fait partie des plantes d’intérieur que l’on garde dans la salle de bain.

Le tillandsia est assez robuste, mais peut parfois se faire attaquer par les parasites que l’on connait dans nos jardins : araignées rouges, cochenillespucerons

Source

Articles liés :

Plantes d’ombre : 15 plantes qui n’ont pas besoin de soleil pour grandir

Séneçon de Rowley : tout savoir sur la plante collier de perles

Fruitiers nains : 10 variétés naines à cultiver sur son balcon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *