in

Vigne : plantation, culture, entretien et récolte

Crédits : wjarek / iStock

La vigne est un arbre fruitier qui a beaucoup de succès durant la saison estivale. En effet, c’est à la fin de l’été que la vigne nous régale de son délicieux raisin. Cette plante sarmenteuse et ligneuse est plutôt rustique et s’installe plutôt facilement. Il faut tout de même connaître les bons gestes pour optimiser sa bonne croissance. Voici tous nos conseils pour bien cultiver la vigne.

Où, quand et comment planter la vigne ?

La période idéale pour planter la vigne est à l’automne afin de favoriser l’enracinement avant l’arrivée du froid. Il est possible de réaliser la plantation au printemps, mais cela est plus délicat, car l’arrosage doit être minutieux. Une bonne plantation favorise les racines, mais aussi la reprise !

Pour la plantation, évitez toujours les périodes de gelées ou de fortes chaleurs, car votre vigne risque de ne pas survivre à des changements extrêmes de température.

Choisissez un lieu bien ensoleillé. La lumière et la chaleur sont indispensables pour obtenir des fruits bien sucrés et juteux. Protégez votre vigne des vents forts, mais ne la mettez pas dans un lieu fermé qui pourrait favoriser les champignons.

Elle n’est pas regardante quant à la nature du sol, mais celui-ci doit absolument être bien drainé.

La plantation est la même que pour un arbre ou un arbuste. Le trou doit faire 2 à 3 fois la taille de la motte. Amendez la terre et arrosez régulièrement sans excès.

vigne raisin
Crédits : ArtmannWitte / iStock

L’entretien

Avant son premier hiver, il faut absolument butter le cep de la vigne.

La taille a lieu à l’automne à partir de novembre et peut se prolonger jusqu’à avril, toujours en dehors des périodes de gel. Chez la vigne, la taille est extrêmement importante. Elle influe en effet directement sur la qualité des récoltes des raisins, évite que les lianes envahissent le terrain et permet d’éloigner les maladies du jardin.

Il est possible de tailler court (3 yeux maximum) et conserver deux à trois rameaux. Coupez ceux ayant déjà produit des fruits.

Palissez votre vigne entre mai et juillet. Pensez également à couper les feuilles qui empêcheraient la lumière du soleil d’accéder aux fruits.

Les maladies du jardin

La vigne est un arbre assez sensible aux maladies fongiques et autres parasites du jardin. Vous pouvez utiliser la bouillie bordelaise en traitement préventif.

La vigne est sensible au mildiou, à l’oïdium, à l’erinose, à plusieurs insectes, mais aussi à la pourriture grise.

La récolte 

La vigne permet de nombreuses récoltes, dont des hâtives et des tardives.

Les récoltes hâtives ont lieu dès le mois d’août avec des variétés comme le muscat de Saumur, la Madeleine Royale ou le Perdin.

En septembre, c’est le moment où les raisons sont les plus nombreux avec des variétés que l’on connaît bien comme le Chasselas doré, le Forster White Seedling ou encore le Frankenthal.

Enfin, dans les récoltes tardive et mi-tardive, on retrouve le Muscat d’Alexandrie, l’Italia, le Muscat noir de Hambourg ou encore le Dattier de Beyrouth.

Le raisin se récolte au fur et à mesure des besoins.