in

Vos plantes d’intérieur jaunissent ? Voici pourquoi et comment y remédier !

Crédits : Stanislav Sablin / iStock

À chaque fois que vous installez une nouvelle plante dans votre intérieur, c’est la même chose : au début tout va bien, jusqu’à ce que ses feuilles jaunissent et finissent par tomber. Alors certes, lorsque les feuilles des espèces persistantes sont âgées, il est tout à fait normal qu’elles deviennent jaunes et qu’elles se renouvellent. Mais au début de la vie de la plante, cela semble suspect. D’autant que vous vous en occupez avec le plus grand soin… Alors comment expliquer ce flétrissement prématuré ? 

1. Une maladie ou un parasite

Avant toute chose, il est primordial de vérifier que votre plante n’est pas malade ou qu’elle n’est pas infestée par un parasite. Car, dans ce cas, un traitement particulier devra lui être administré.

Pour identifier la présence d’une maladie ou d’un parasite, c’est simple, vous devez observer des taches bien nettes sur les feuilles, voire même une déformation de ces dernières. La présence d’insectes ou de toiles sur la plante doit également vous mettre la puce à l’oreille.

La solution : apporter un traitement adapté à la plante pour combattre la maladie ou éradiquer les parasites. Pour des conseils particuliers, rendez-vous dans une jardinerie !

2. Un mauvais arrosage

Un bon arrosage est essentiel à la croissance mais aussi et surtout à la survie de la plante. C’est la clé pour la maintenir en bonne santé. Par conséquent, un excès d’arrosage ou, au contraire, un manque d’eau peuvent entraîner le jaunissement des feuilles.

Et pour cause, lorsque le substrat est trop humide, les racines ont tendance à pourrir. De même, lorsque la plante ne reçoit pas assez d’eau, elle subit un stress important et flétrit rapidement.

arrosage plante d'intérieur
Crédits : golubovy / iStock

La solution : rééquilibrer l’arrosage. Pour ce faire, attendez toujours que la surface de la terre de votre plante soit sèche pour l’arroser (sauf exception pour certaines plantes qui nécessitent un substrat toujours humide). De plus, ne l’arrosez pas avec une eau trop chaude ou trop froide, cette dernière doit toujours être à température ambiante. Si besoin, laisser reposer l’eau dans un récipient durant 12h afin qu’elle soit à la bonne température. Enfin, ne laissez jamais votre plante baigner dans de l’eau stagnante !

3. Des carences en oligoéléments

Si le substrat de la plante n’est pas suffisamment nutritif, cette dernière peut souffrir de carences d’un ou de plusieurs minéraux essentiels (fer, magnésium, azote, phosphore…). Le plus souvent, il s’agit d’une carence en fer, aussi appelée chlorose.

Cette carence est facilement identifiable puisque le jaunissement commence au bord des feuilles et se poursuit sur la totalité de la surface, hormis sur les nervures qui restent vertes.

La solution : nourrir le sol grâce à un fertilisant adapté.

4. Une exposition aux courants d’air

Les plantes sont très sensibles aux courants d’air ainsi qu’aux brusques changements de température.

La solution : veillez à ce que votre plante ne soit pas placée dans un courant d’air ni qu’elle soit exposée directement au soleil par temps de canicule. De même, éloignez-la des sources de chaleur en hiver (cheminée, radiateurs…).

Articles liés : 

13 plantes d’intérieur robustes pour ceux qui n’ont pas la main verte

Orchidée d’intérieur : 6 erreurs courantes à éviter absolument !

Potager urbain : 5 astuces pour limiter la pollution des légumes

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de