in

La faine : découvrez le fruit comestible du hêtre

Crédits : Ulrike Leone / iStock

Le hêtre est un arbre très connu, car il peuple nos forêts. Ce que l’on sait moins, c’est qu’il produit des fruits comestibles qui sont appelés faines. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur la faine, le fruit du hêtre.

Récoltes

Les fruits sont de forme triangulaire et se forment au printemps sous forme de bogues. À l’arrivée de l’automne, ces dernières s’ouvrent en quatre et laissent tomber les fruits au sol, généralement au mois de septembre.

En fonction de la météo, le moment de la chute des fruits peut toutefois varier. En effet, le gel ou les pluies importantes impactent l’ouverture des bogues. Une fois tombé, le fruit est reconnaissable par sa couleur d’un brun plutôt brillant et sa taille de 2 cm. C’est dans ce fruit que l’on trouve la graine comestible.

Il faut savoir que seuls les arbres âgés d’au moins 30 ans peuvent produire des fruits.

faine
Crédits : Ivan Kovbasniuk / iStock

Conservation

Lorsque l’on part chercher les faines, il est préférable de les ramasser lorsque le temps est sec. Une fois récupérées, laissez-les sécher dans un lieu sec dans une cagette afin que le flux d’air soit optimal. Faites attention aux rongeurs si vous les entreposez dans un grenier.

Une fois bien sèches, elles ne se conservent pas très bien, il faut les consommer rapidement en enlevant la peau.

Les bienfaits de ce fruit

Les fruits du hêtre sont très caloriques, environ 576 kcal pour 100g. Ils sont riches en glucides et en protéines. Attention, toutefois à la fine peau qui les recouvre, car elle contient une substance non digeste. Elle peut provoquer des maux de tête lorsqu’elle est consommée en trop grande quantité du fait de la fagine qu’elle contient. Bien que ce nutriment soit essentiel au bon fonctionnement du système nerveux, il doit être consommé avec modération.

Les faines sont bien sûr consommées par les différents animaux de la forêt. Pour l’Homme, elles se mangent crues ou grillées dans une poêle sans matière grasse.

Le goût de la faine est proche de la noisette ou de la châtaigne. Il existe aussi de l’huile de faine qui est pressée dans les régions montagneuses. Il s’agit d’une huile plutôt rare qui offre un arôme de noix plus fort que celle de l’huile de noix elle-même ! Elle s’utilise au sein de plats plutôt forestiers composés de champignons et de gibier.

faine
Crédits : Stefan Sutka / iStock