in

Sapin de Noël : 5 astuces pour bien le choisir

Crédits : romrodinka / iStock

À l’approche de Noël, un achat s’avère réellement indispensable : le sapin de Noël. C’est lui qui contribue largement à la célèbre “magie de Noël” tant appréciée. Non seulement il faut qu’il soit beau, mais en plus il faut qu’il s’adapte parfaitement à votre intérieur. Et surtout qu’il puisse supporter sans ployer toutes les décorations dont vous allez le parer ! Pour choisir l’arbre parfait, suivez ces quelques conseils. 

Bon à savoir : acheter un sapin de Noël naturel ne contribue pas à la déforestation. Et pour cause, les sapins vendus pour les fêtes de fin d’année sont cultivés par l’homme exclusivement pour cette période de l’année.

1) Choisir l’espèce

Première étape : choisir l’espèce d’arbre que vous souhaitez. Si vous avez des enfants ou des animaux de compagnie, mieux vaut vous tourner vers un sapin Nordmann. En effet, les aiguilles de cet arbre sont relativement souples. Il n’y a donc pas grand risque de se faire mal en marchant accidentellement dessus ou en les effleurant. De plus, il ne les perd pas beaucoup.

À l’inverse, l’épicéa a des aiguilles pointues dont le contact peut être quelque peu douloureux et qui tombent facilement. Cependant, il a l’avantage de dégager une odeur particulièrement agréable. C’est aussi le cas du sapin bleu qui a également la particularité de ne pas perdre ses aiguilles. Sans compter que ses jolis reflets bleutés font généralement sensation.

2) Mesurer la hauteur de votre plafond

C’est une erreur courante : acheter un arbre de Noël trop grand qui touche le plafond. Pour éviter cela, pensez à bien mesurer votre hauteur de plafond avant de choisir votre sapin. Et veillez également à prendre en compte la taille du support sur lequel se trouvera votre sapin !

3) Sélectionner un arbre frais

Pour être sûr de choisir un arbre bien frais qui ne va pas rendre l’âme avant Noël, n’hésitez pas à tester les branches. Pour ce faire, saisissez n’importe quelle branche et tirez doucement vers vous. Si vous vous retrouvez avec une poignée d’aiguilles dans la main, ce n’est pas un sapin de première fraîcheur.

sapin de Noël
Crédits : 2Mmedia / iStock

À noter que vous pouvez également tapoter légèrement une branche. Si quelques aiguilles tombent, c’est tout à fait normal. En revanche, si de nombreuses aiguilles tombent, passez votre chemin.

Par ailleurs, les branches doivent toujours être droites, dirigées légèrement vers le haut et fournies et les aiguilles doivent toujours être bien vertes et aucun cas brunes. Plus c’est vert, mieux c’est !

4) Sapin coupé ou en pot ?

Lors de l’achat de votre sapin, vous aurez le choix entre :

  • Un sapin coupé : il sera alors nécessaire de le fixer sur un support (bûche, croisillon en métal…). Ne peut pas être replanté.
  • Un sapin en pot : étant donné qu’il conserve ses racines, il pourra être replanté dans le jardin après les fêtes. Généralement, ce type de sapin perd moins ses aiguilles.

5) Veiller à ce que l’arbre soit stable

C’est absolument essentiel. Si votre sapin de Noël chute au moindre courant d’air, cela risque d’être particulièrement désagréable pour vous. Ainsi, il est indispensable de choisir un sapin naturellement bien droit ainsi qu’un support suffisamment large afin que l’arbre puisse se maintenir à la verticale.

Si besoin, notamment si vous avez un chat, n’hésitez pas à le fixer au mur !

Articles liés : 

Poinsettia : l’étoile de Noël et les secrets d’une bonne floraison

Jardin de Noël : 15 idées pour décorer l’extérieur de votre maison

Le syndrome du sapin de Noël : une allergie peu connue

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de